Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Aller en bas
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Justice à deux vitesse

le Ven 1 Juin - 13:38
Rappel du premier message :

Selon que vous serez puissant ou misérable....

Léon Bertrand, maire LR de Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane), était convié ce jeudi à l'Elysée pour l'opération Mission patrimoine. Condamné pour corruption, consigne avait été donnée à la police aux frontières de ne pas l'interpeller.

sous le coup d'une condamnation à trois ans de prison ferme, prononcée en 2017 par la cour d'appel de Basse-Terre (Guadeloupe) pour « corruption passive » et « favoritisme » dans la passation de marchés publics. A l'issue de l'audience, où cet ex-ministre délégué au tourisme du gouvernement Raffarin ne s'était pas présenté, un mandat de dépôt avait été délivré.

Libre de ses faits et gestes en Guyane, pas en métropole

Pour permettre que Léon Bertrand soit appréhendé, et purge sa peine, ce mandat de dépôt aurait dû être transformé en mandat d'arrêt, ce qui n'a jamais été le cas. Léon Bertrand était donc libre de ses faits et gestes. En Guyane. Mais pas en métropole.

Car un mandat de dépôt entraîne l'inscription au fichier des personnes recherchées (FPR). « En pareil cas, cela clignote tout de suite en contrôlant le passeport, confie un officier de la police aux frontières (PAF). En l'absence de mandat d'arrêt, on interpelle l'individu, et l'on avise le tribunal qui a prononcé la condamnation pour connaître les suites à donner. » Pas ce jeudi matin.

« On en a régulièrement des consignes »

Car, selon nos informations, consigne avait été donnée directement par le parquet de Créteil (Val-de-Marne) à la police aux frontières (PAF) d'Orly de ne pas faire de zèle, et de ne pas appréhender Léon Bertrand à son arrivée à l'aéroport. « Des consignes directes, et politiques, complète ce policier. On en a régulièrement, par exemple pour des people en délicatesse avec le fisc. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Dim 7 Juil - 20:18
24 -

Younes Terre a écrit:
EddieCochran+ a écrit:18 -
Encore une formulation à la mode de l'Ecole de Prague : "il risque deux ans de prison avec sursis", le "avec sursis" étant surligné en rouge.

Vous voulez dire que l'Union de Reins est manipulé par des rouges ou pire que ce journal fait de la manipulation au profit d'une puissance étrangère?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Perish the thought Dear Comrade-in-chat ! L'Union de Rince fait de la mercatique de racolage de clientèle, mais par contre Cher Younes Terre en publiant cet encart journalistique sans chercher à vérifier les faits, en très honnête connaissance de cause car vous avez des convictions à défendre, vous, vous suivez les enseignements de l'Ecole de Prague. Ce n'est pas une critique, vous faites simplement le job. Et partant vous me donnez l'occasion de faire le mien : creuser pour me faire ma propre opinion, qui n'engage d'ailleurs que moi, mais que j'assume.

A la suivante.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 8 Juil - 19:22
Et celui là d'article Eddie vous y trouvez quelque chose à redire?

AFFAIRE RAMADAN : LE RISQUE D’UN FIASCO JUDICIAIRE ?
2 JUILLET 2019 RÉGIS DE CASTELNAU

Je n’aime pas trop lorsque l’on instrumentalise la justice à des fins autres que celles qui sont les siennes. Cela vaut bien sûr pour l’utilisation politique que fait Macron de l’appareil judiciaire pour réprimer, faire taire et intimider ses opposants. Mais pas seulement.
J’avais été initialement circonspect concernant l’affaire Ramadan et l’emballement qui l’avait entouré. Et je considère que les meutes n’ont rien à faire dans les prétoires.
J’invite à ce sujet à relire les deux articles que j’avais publiés au mois de février 2018. Où je sentais déjà poindre dans les vapeurs de ce lynchage médiatique les risques d’un fiasco judiciaire.

Méfiant vis-à-vis des religions en général dès lors qu’elles investissent l’espace public, je le suis encore plus vis-à-vis de l’islam qui est non seulement une croyance affirmée dans le surnaturel, mais également un système minutieux d’organisation de la vie civile. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles l’islam a pris des formes politiques particulièrement agressives. La compatibilité entre la laïcité à la française et l’islam prosélyte, il va falloir se lever d’assez bonne heure pour parvenir à m’en convaincre.

On peut donc imaginer l’affection que je portais à Tariq Ramadan. Celui-ci a été accusé de viol, incarcéré le 2 février 2018 et mis en liberté le 15 novembre soit près de neuf mois et demi plus tard.

Le débat devant la justice française porte sur les accusations de viol formulées à son encontre par trois plaignantes. IL NE PORTE QUE SUR CELA, SUR RIEN D’AUTRE. Il n’est pas poursuivi parce qu’il est musulman, prédicateur, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, mythomane ou adultère. Le parquet autorité de poursuite lui reproche d’avoir eu des relations sexuelles avec trois personnes en violation de l’article 222-23 du code pénal qui prévoit : «Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui ou sur la personne de l’auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. » C’est-à-dire que la justice doit constater, que d’abord il y a eu pénétration sexuelle et ensuite que celle-ci n’était pas consentie.

Or depuis le début de cette instruction, à partir des informations que l’on a pu recueillir dans la presse et dans le milieu professionnel auquel j’appartiens, les accusations ont perdu au fur et à mesure leur consistance, les trois accusatrices multipliant contradictions, incohérences, et invraisemblances quand ce ne fut pas carrément des mensonges. Il y a également le problème soulevé par les relations soutenues, entretenues avec témoins et plaignantes par un certain nombre de personnalités très engagées dans la lutte contre l’islam et qui ont fait dans le passé la démonstration de rapports assez élastiques avec la vérité. Si les informations rapportées par la presse sur l’intensité de ces rapports sont fondées il serait surprenant qu’aucune procédure pour subornation de témoins n’ait été engagée.

Un article de blog Mediapart nous informe aujourd’hui qu’un rapport de la brigade criminelle sollicitée par le collège des juges d’instruction conclurait à l’absence de charges sérieuses et à l’innocence de Tariq ramadan des accusations de viol portées contre lui. Là aussi je serai circonspect, ma confiance dans Mediapart étant proportionnelle à l’affection que je porte à son patron le célèbre Moustache, c’est-à-dire proche du zéro degré Kelvin…Le problème est que ces propos sont recoupés par d’autres sources. Je commence à craindre qu’il n’y ait désormais plus que deux solutions, soit une ordonnance de non-lieu, soit un renvoi devant la Cour d’assises dont il est fort probable que l’audience tourne à la confusion des accusatrices et des militantes qui les ont soutenues. Dans les deux cas, ce serait une catastrophe.

Parce que s’il apparaissait que la justice française a accepté de se faire manipuler et instrumentaliser de cette façon pour régler un problème politique et se débarrasser d’un acteur gênant, notre pays se trouverait en fort mauvaise posture. La justice s’est déjà déconsidérée avec l’affaire Fillon où elle s’est ingérée dans l’élection présidentielle, la violence de la répression du mouvement social des gilets jaunes et les protections dont elle fait bénéficier l’entourage d’Emmanuel Macron. Et en ce qui concerne la lutte contre l’islam radical et l’islam politique, elle fournira à celui-ci sur un plateau un martyr dont il ne sera pas possible de prétendre, s’il est mis hors de cause, qu’il n’a pas été singulièrement maltraité. Pour des raisons apparemment sans lien avec la réalité des charges qui lui étaient reprochées.

Si tout ceci tournait au fiasco (ce que je ne désire vraiment pas) , je souhaite du courage à ceux qui devront dire que les choses se sont déroulées normalement et que la religion et le statut de Tariq Ramadan n’ont pas lourdement pesé dans le traitement judiciaire dont il a été l’objet. Ne pas instrumentaliser la justice à des fins politiques ou religieuses fait justement partie de ce qui nous différencie des pays où l’islam est religion d’État.

On lutte contre l’islam politique par des moyens politiques.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 8 Juil - 19:35
Jean-Philippe Derosier, constitutionnaliste et professeur de droit public, conteste, dans une tribune au « Monde », la décision du procureur de la République de Paris de classer sans suite les poursuites contre trois collaborateurs d’Emmanuel Macron.

Affaire Benalla : « La crainte d’une justice aux ordres paraît devenir réalité »
TRIBUNE 08 07 2018
Jean-Philippe Derosier


Tribune. Par une lettre du 27 juin adressée à Gérard Larcher, président du Sénat, et un communiqué de presse du même jour, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a informé de sa décision de classer sans suite les procédures engagées contre trois collaborateurs du président de la République. Il s’agissait de Patrick Strzoda (directeur de cabinet), d’Alexis Kohler (secrétaire général) et de Lionel Lavergne (chef du groupe de sécurité). Une enquête préliminaire avait été engagée du chef de « faux témoignage », après que le président du Sénat lui avait signalé, par une lettre du 27 mars, de telles suspicions lors d’auditions devant la commission d’enquête sénatoriale sur l’affaire Benalla.

Rappelons, d’une part, que les témoignages devant une commission d’enquête se font sous serment, en application de l’article 6 de l’ordonnance du 17 novembre 1958, qui détermine le fonctionnement des commissions d’enquête. Un mensonge, fût-il par omission, est alors passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende, en vertu de l’article 434-13 du code pénal, auquel renvoie ce même article 6. C’est ainsi que, le 9 novembre 2018, la cour d’appel de Paris a condamné, pour la première fois, le pneumologue Michel Aubier à 20 000 euros d’amende, pour ne pas avoir fait part de ses liens d’intérêts avec le groupe Total.

Précisons, d’autre part, que les poursuites et les éventuelles condamnations auxquelles peut donner lieu un faux témoignage ne sont pas diligentées par les parlementaires, dont ce ne serait nullement la mission, mais bien par l’autorité judiciaire et, plus précisément, par le parquet de Paris. Lorsqu’ils constatent ou soupçonnent une infraction (tel un faux témoignage), les parlementaires doivent alerter le parquet. Ce dernier peut alors diligenter une enquête et décider de l’opportunité des poursuites.

« Description incomplète »
Ainsi, le président Larcher a fait part de ses soupçons au procureur de la République, comme il en avait le devoir, et ce dernier a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire, puis, à son terme, de classer la procédure sans suite, comme il en avait le pouvoir. Jusqu’ici, rien d’anormal.

Sauf que le contenu même de la lettre et du communiqué de presse interpelle. Le procureur relève que « M. Patrick Strzoda a pu faire une description incomplète des attributions d’Alexandre Benalla lors de son audition du 25 juillet 2018 ».  La suite est réservée aux abonnés.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 8 Juil - 19:54
27 -

Younes Terre a écrit:Et celui là d'article Eddie vous y trouvez quelque chose à redire?  

AFFAIRE RAMADAN : LE RISQUE D’UN FIASCO JUDICIAIRE ?
2 JUILLET 2019 RÉGIS DE CASTELNAU

(...)

Oui, sur l'éminent auteur de l'article. Son aïeul fut un héroïque officier général du conflit mondial 1914-18 de haute lignée, et son petit-fils s'est perdu dans les tribulations romantiques de l'aristocrate rebelle jouant les barons rouges, rouge d'ailleurs comme l'idéologie communiste (100 millions de tués) qu'il a entièrement embrassée et défendue.

Belle langue française, belles constructions rhétoriques au service de la contestation systématique et de la fustigation d'un pays que ses ancêtres ont toujours servis pour le bien national.

De plus, en pleine sidération de la Nation devant le drame indigne des meurtres de femmes parce qu'elles sont femmes, ce monsieur choisit ce moment pour défendre un sale type qui ne condamne pas la lapidation des femmes et qui est accusé de viol, en avançant un argument cynique, scandaleux, machiste, indigne lorsqu'il écrit : "Le débat devant la justice française porte sur les accusations de viol formulées à son encontre par trois plaignantes. IL NE PORTE QUE SUR CELA, SUR RIEN D’AUTRE." Qui peut entendre cet injurieux "RIEN QUE CELA" ? Ceci est un camouflet délibéré fait aux femmes, à la société francaouie en particulier et à l'humanité en son ensemble.

Oui j'ai à redire, ce monsieur retraité du barreau est le digne représentant d'un monde voué à disparaître, le plus vite possible pour que les statistiques zéro morte sous les coups d'un mâle, zéro violée devienne à la fois l'objectif prioritaire à atteindre et enfin une réalité !
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Ven 12 Juil - 22:53
Il vole du riz et des pâtes parce qu'il “avait faim” : 2 mois de prison ferme

Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que ce jour de février 2016 il "avait faim" et a indiqué aux magistrats qu'il avait commis ce vol "par nécessité", ne volant rien d'autre. La victime n'avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par les assurances et le voleur n'ayant pas faire d'autres dégâts dans la maison.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Ven 12 Juil - 22:56
Val-d’Oise : prison avec sursis pour l’élu qui piochait dans la caisse des handicapés
Yannick Bethermat a été condamné ce mercredi soir par le tribunal. Il a détourné 150 000 € de l’association d’enfants handicapés entre 2011 et 2014. L’ancien adjoint au maire de Pontoise était absent à l’audience.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Oui oui vous allez me parler de la méthode de ce pays de l'Est de l'Europe dont j'ai oublié le nom
Au suivant...
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Ven 12 Juil - 23:09
Affaire Tapie : le fils du procureur est marié… à la fille d’un des prévenus
Par Laurent Valdiguié
Publié le 11/07/2019


Dans l’affaire Tapie, le procureur de Paris, Rémy Heitz, renonce à suivre le dossier et à se prononcer pour l'appel. Explication : son fils est marié à la fille d’un des prévenus de l’affaire… Pour tous les avocats du dossier, une "énorme surprise".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y a plus consanguin que les pauvres dans le nord , du coup l'oligarchie à force de fonctionner en vase clôt cela fini par se voir !
Actionner la guillotine à titre exceptionnel histoire de renouveler ces fins de races !?
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Ven 12 Juil - 23:53
Younes Terre a écrit:(...)

Il y a plus consanguin que les pauvres dans le nord , du coup  l'oligarchie à force de fonctionner en vase clôt cela fini par se voir !
Actionner la guillotine à titre exceptionnel histoire de renouveler  ces fins de races !?

Votre sortie, Cher Younes Terre me fait penser aux décisions prises par le Comité central du parti communiste soviétique en 1925 après la décision de mettre fin à la Nouvelle politique économique (NEP) commencée en 1921 qui venait de porter ses fruits afin que la réalité colle avé l'idéologie marxiste, le socialisme devant naître des cendres du capitalisme. Au nom de cette doctrine, pour mettre fin à ces "fins de race" de couillons qui ont remis la machine en route l'on a fusillé les ci-devants Nepmen ou Koulaks allant même jusqu'à fusiller les enfants adultes dont le père avait été contremaître dans les usines remises à niveau.

L'hydre rouge hémoglobine plane toujours au-dessus de LFI à ce que je constate...

Pour répondre aux langues de vipères (lubriques ) concernant le proc beau-papa d'une fille de prévenu voici sa lettre ésplicative adressée à Marianne. J'en déduis que ce haut magistrat est une personne droite qui a le sens des responsabilités.

"Sollicité donc par Marianne, le procureur a signé la réponse suivante :


"En réponse à votre demande, je vous indique qu’installé le 16 novembre 2018 en qualité de procureur de la République de Paris, je ne suis jamais intervenu, à quelque titre que ce soit, dans cette procédure, l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel ayant été signée avant mon arrivée. J’ai, dès ma prise de fonctions, avisé de cette situation mon adjoint, en charge des affaires financières, qui a assuré le suivi de ce dossier et la présence du ministère public à l’audience, aux côtés du magistrat en charge de la procédure durant l’instruction ; ces deux magistrats ont pris leurs réquisitions à l’audience en toute indépendance.

Afin de ne pas avoir à me prononcer sur un éventuel appel, j’ai demandé à la procureure générale, dès le prononcé du jugement, soit mardi 9 juillet après-midi, d’organiser une réunion avec ces deux magistrats. C’est au cours de cette réunion, qui se tiendra en début de semaine dans son bureau et en mon absence, que cette décision sera prise.


J’ai veillé dans cette affaire à respecter mes obligations déontologiques en évitant toute interférence entre ma vie personnelle et mon exercice professionnel.


Rémy Heitz"
""
------
Comment qu'il disait déjà le Florentin de Jarnac : "L'honneur d'un homme jeté aux chiens !"
Mab-des-bois
Mab-des-bois
Messages : 1007
Date d'inscription : 05/07/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Sam 13 Juil - 9:16
Eddie a écrit:27 -

Younes Terre a écrit:Et celui là d'article Eddie vous y trouvez quelque chose à redire?  

AFFAIRE RAMADAN : LE RISQUE D’UN FIASCO JUDICIAIRE ?
2 JUILLET 2019 RÉGIS DE CASTELNAU

(...)

Oui, sur l'éminent auteur de l'article. Son aïeul fut un héroïque officier général du conflit mondial 1914-18 de haute lignée, et son petit-fils s'est perdu dans les tribulations romantiques de l'aristocrate rebelle jouant les barons rouges, rouge d'ailleurs comme l'idéologie communiste (100 millions de tués) qu'il a entièrement embrassée et défendue.

Belle langue française, belles constructions rhétoriques au service de la contestation systématique et de la fustigation d'un pays que ses ancêtres ont toujours servis pour le bien national.

De plus, en pleine sidération de la Nation devant le drame indigne des meurtres de femmes parce qu'elles sont femmes, ce monsieur choisit ce moment pour défendre un sale type qui ne condamne pas la lapidation des femmes et qui est accusé de viol, en avançant un argument cynique, scandaleux, machiste, indigne lorsqu'il écrit : "Le débat devant la justice française porte sur les accusations de viol formulées à son encontre par trois plaignantes. IL NE PORTE QUE SUR CELA, SUR RIEN D’AUTRE." Qui peut entendre cet injurieux "RIEN QUE CELA" ? Ceci est un camouflet délibéré fait aux femmes, à la société francaouie en particulier et à l'humanité en son ensemble.

Oui j'ai à redire, ce monsieur retraité du barreau est le digne représentant d'un monde voué à disparaître, le plus vite possible pour que les statistiques zéro morte sous les coups d'un mâle, zéro violée devienne à la fois l'objectif prioritaire à atteindre et enfin une réalité !

Les pommes roulent souvent loin de l'arbre, lors des tempêtes idéologiques  What a Face
Il n'aurait pas quelques casseroles à la traîne, ce pov'mec ?


Mab
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Sam 13 Juil - 15:26
EddieCochran+ a écrit:Votre sortie, Cher Younes Terre me fait penser aux décisions prises par le Comité central du parti communiste soviétique en 1925 après ....

Alors Qantat peut faire de l'humour vulgaire sur les gens du Nord et c'est pas pris pour du premier degré ! Je parle de consanguinité de petits milieu où tous le monde se connait et vous retenez que la guillotine au premier degré! Wahou

Le SDF qui prend du ferme comme l'élu qui pioche dans la caisse des handicapés n' a pas retenu votre attention ! Normal vous n’êtes ni SDF ni handicapé!
Par contre un procureur cela vous parle plus ! Normal !

Bon si la guillotine vous parait un moyen inadapté pour résoudre ce problème de reproduction des élites , de l'entre soi vous proposez quoi ? Rien justement ce système fonctionne très bien pour une classe sociale qui sait être indulgente et compréhensive avec les leurs et qui sait remettre et maintenir à sa place le petit peuple d'en bas !
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Sam 13 Juil - 15:46
De plus, en pleine sidération de la Nation devant le drame indigne des meurtres de femmes parce qu'elles sont femmes, ce monsieur choisit ce moment pour défendre un sale type qui ne condamne pas la lapidation des femmes et qui est accusé de viol, en avançant un argument cynique, scandaleux, machiste, indigne lorsqu'il écrit : "Le débat devant la justice française porte sur les accusations de viol formulées à son encontre par trois plaignantes. IL NE PORTE QUE SUR CELA, SUR RIEN D’AUTRE." Qui peut entendre cet injurieux "RIEN QUE CELA" ? Ceci est un camouflet délibéré fait aux femmes, à la société francaouie en particulier et à l'humanité en son ensemble.

J'ai pas envie de défendre ramadan !
Par contre l'état de droit de ce pays oui !
Pour une erreur de procédure des criminels qui ont de très bon avocats sont remis en liberté . C'est sans doute le prix à payer dans un état de droit !
Donc d’après vous Ramadan est jugé sur autre chose que les accusations de viole qui sont un prétexte pour l'atteindre !?

Ramadan est sans doute un sale type ( Le délit de sale gueule est-il recevable du point de vu du droit? )
mais il est abusif d'écrire que Ramadan ne condamne pas la lapidation des femmes !

Le ton est ferme. L'intellectuel musulman refuse notamment de «légitimer (le) silence gêné, complice ou coupable (des musulmans) lorsque des femmes et des hommes sont châtiés, lapidés ou exécutés au nom d'une application formaliste et instrumentalisée des sources scripturaires de l'islam». S'il est clair qu'il condamne personnellement la lapidation, la peine de mort et les autres châtiments corporels, il se contente de réclamer un moratoire. En termes nets: «Il faut que cessent immédiatement toutes les injustices légalisées faites au nom de l'islam.» Mais sans préjuger de l'issue du débat que ce moratoire doit permettre dans le monde musulman. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'état français peut condamner très clairement la lapidation et en même temps si l’opportunité se présentait vendre à l’Arabie saoudite des pierres calibrées!
Bon vous avez hurlé avec les loups contre Ramadan , j’espère au moins que cela aura soulagé votre conscience et que ce sera mis à votre crédit dans votre engagement pour la cause des femmes!
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Sam 13 Juil - 16:13
« On a voulu faire de nous des exemples » : récit de trois étudiants de Nanterre visés par une répression « sévère »
PAR ELÉONORE HUGHES 10 JUILLET 2019
Roga, Victor et Mickaël, ont payé cher leurs engagements dans les mouvements étudiants, à Nanterre en 2018, contre la sélection instaurée par Parcoursup et la hausse des frais d’inscription. Menacés de sanctions disciplinaires à l’université, ils ont aussi écopé de peines de prison, dont six mois fermes pour l’un d’entre eux. Cette épreuve n’entame en rien leur détermination. Basta ! les a rencontrés sur leur campus.

C’était au printemps 2018. La loi dite « orientation et réussite des étudiants » (ORE), portée par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, vient d’être promulguée. Les algorithmes de Parcoursup sont activés pour les bacheliers. A l’automne suivant, les étudiants étrangers voient leurs frais d’inscription exploser. De nombreuses universités sont alors bloquées par des étudiants protestant contre ces mesures. Ils accusent le gouvernement d’introduire une sélection à l’entrée de l’université. Sur le campus de Nanterre, un premier bâtiment est occupé le 9 avril 2018. Sur le toit, une banderole proclame : « On Nanterre la sélection ».

Le président de l’université, Jean-François Balaudé, décide alors de faire appel au préfet pour déloger les contestataires. En apprenant la venue des CRS sur le campus, les étudiants lancent un appel à se rassembler devant le bâtiment occupé. Les forces de l’ordre se retirent. Les jeunes décident de tenir une assemblée générale, en présence également de certains professeurs.

« Ils ont sorti les matraques, nous ont tirés par les cheveux, nous ont balancé des tables »
Quelque 200 personnes assistent à cette réunion improvisée. Mais à la surprise générale, les forces de l’ordre reviennent et pénètrent dans la salle, puis en bloquent les sorties. « Ils nous ont nassés à l’intérieur, presque séquestrés parce qu’on ne pouvait pas sortir », témoigne Victor Mendez, 22 ans, étudiant en sociologie. « On était pris en tenaille, bloqués dans la salle », renchérit son camarade, Roga, 29 ans, lui aussi en sociologie. Les CRS ont alors « sorti les matraques, nous ont tirés par les cheveux, nous ont balancé des tables », raconte-t-il.

Sept étudiants sont interpellés et placés en garde à vue au commissariat de Nanterre. Ils y passent la nuit. Trois, dont Victor et Roga, sont poursuivis pour violence envers les forces de l’ordre. Selon Victor, « le dossier est vide : le policier n’a aucune trace de blessure, ni rien. Nous avons recueilli une série de témoignages, prouvant que la violence venait du côté des forces de l’ordre. » Le 17 octobre 2018, le tribunal de Nanterre condamne en première instance les deux étudiants, sur trois poursuivis : six mois de prison ferme pour Roga, quatre mois avec sursis pour Victor. Exactement ce qu’avait requis le procureur.



Les peines de prison en dessous de deux ans sont aménageables. Cela n’empêche pas Dimitri Montforte, l’avocat de Victor, de les juger particulièrement lourdes : « Nous sommes sur des peines sévères au regard des dossiers, et des condamnations injustifiées au vu des faits. » « Ça ne m’étonne pas, confesse, las, Roga, parce que je viens d’un quartier populaire. » Pour Victor, « on a voulu faire de nous des exemples : voilà ce qui peut vous arriver si vous osez défendre vos droits, et poser la question d’un autre modèle de société. » Les deux étudiants ont fait appel. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les cons ils auraient mieux fait de taper dans la caisse des handicapées!?
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Sam 13 Juil - 20:29
37 -

Younes Terre a écrit:[(...)

Le SDF qui prend du ferme comme l'élu qui pioche dans la caisse des handicapés n' a pas retenu votre attention  ! Normal vous n’êtes ni SDF ni handicapé!
Par contre un procureur cela vous parle plus ! Normal !

Si justement je suis handicapé et je serais éstrêmement mécontent si l'on venait à me piquer ma caissette !

Younes Terre a écrit:(...)
Donc d’après vous Ramadan est jugé sur autre chose que les accusations de viole qui sont un prétexte pour l'atteindre !?
(...)

Bon vous avez hurlé avec les loups contre Ramadan ,(...)

D'accord avé vous , Latrique Ramautan joue de la viole et aussi de la flûte à charmeur de serpent dans ses toxiques interventions de tous ordres auprès de son auditoire, notamment auprès de nos gamins des banlieues.

Cher Younes Terre, l'argumentaire que vous déployez dans ce billet est complètement hors sujet, votre rhétorique est incidente à ce que j'avais écrit. Mais je conçois bien que la défense de vos opinions passe parfois par des digressions qui consistent à vouloir noyer un poisson déjà mort pour faire croire qu'il bouge encore. C'est ça aussi l'Ecole de la grande métropole sur la Vitava dont vous auriez oublié le nom d'après un billet précédent.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 15 Juil - 17:34
Six mois ferme pour avoir volé un sandwich et du jus d'orange
Par Le Figaro Mis à jour le 15/06/2019

«Je n’ai aucune excuse : j’ai volé. Mais c’était pour manger. J’avais faim et je n’avais pas d’argent», a dit l'intéressé face au juge.

Tout ça pour un sandwich et du jus d'orange. Un jeune homme de 20 ans a été condamné vendredi 14 juin par le tribunal correctionnel de Versailles à six mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour vols à l’étalage, rapporte Le Parisien .

Mercredi matin, l'homme est entré dans le magasin Franprix de Conflans-Sainte-Honorine pour y voler un sandwich au Thon et deux bouteilles de jus d’orange. Montant du butin : moins de 5 euros. Surpris par le vigile, le chapardeur serait devenu agressif avec le directeur du magasin et aurait bousculé l'agent de sécurité, avant que la police ne vienne l'arrêter.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 15 Juil - 20:15
39 -

Ne visons pas à côté de la plaque, le vol dit de nécessité ne donne pas lieu à des peines privatives de liberté, nous ne sommes plus au temps de Jean Valjean.
Il s'agit d'une condamnation au chef de coups et blessures et de rébellion. Et ça, ça ne mange pas de pain, tu te ramasses 180 pains*.

Notons qu'au gnouf le voleur par nécessité alimentaire sera nourrit, logé et blanchi aux frais des khôntribuables (qui n'ont pas le PQ princesse chez eux par ailleurs).

(*Pour celles et ceux qui ont eu le malheur de ne pas faire leur Service militaire : 1 pain est une journée de taule.)
Charly
Charly
Messages : 2964
Date d'inscription : 27/10/2017
Localisation : Ardenne Belge

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 9 Sep - 9:13
Réputation du message : 100% (2 votes)
En déplacement professionnel en France, un homme meurt en pleine partie de jambes en l’air: sa mort est considérée comme un accident de travail!

Le dossier a été classé comme un accident de travail par la Cour d’Appel de Paris.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la mort d’un technicien de sécurité, en déplacement professionnel dans le Loiret en France, lors d’un acte sexuel a été considérée par le tribunal comme un simple accident de travail. L’affaire date de février 2013 et a été relevée par BFMTV.

Si pour l’entreprise TSO, dans laquelle travaillait l’homme pris d’une crise cardiaque lors de sa partie de jambes en l’air, ce décès a eu lieu lors du temps libre de leur employé, il n’en est rien pou la caisse primaire d’assurance maladie. Cette dernière défend en effet le fait que le technicien était sous la responsabilité de son employeur, et ce peu importante son activité.

L’affaire a été jusque devant la Cour d’Appel de Paris. Celle-ci a finalement donné raison à la caisse primaire d’assurance.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Lun 9 Sep - 20:57
AMENDE DE 135€ POUR UN GILET JAUNE ENCORE EMBALLÉ AU FOND DU SAC À DOS
Il paraît que des lois permettent ça en France...
Verbalisé pour un GJ emballé dans 1 sac-à-dos : 135 euros  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Mar 10 Sep - 22:41
Guingamp. Il avait frappé et tenté d’étrangler sa compagne enceinte : six mois de sursis
C'est une affaire encore trop commune malheureusement qui était jugée au tribunal de Guingamp vendredi 6 septembre. Une femme, enceinte, victime des violence de son compagnon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les places sont chère en prison , il y a surpopulation ! Il faut garder de la place pour les manifestants et les opposants !!!
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Mer 11 Sep - 18:32
« C’est une histoire de fous » : témoin d’une agression, une femme est frappée par un policier

Témoin d’une agression en août à Paris, Leila, 43 ans, a appelé la police. Agressée par un policier, elle est accusée de violences… sur ce policier. Et renvoyée devant la justice.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Mer 11 Sep - 19:28
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Mar 17 Sep - 19:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
48H DE CELLULE ET UN PROCÈS POUR UN HOMARD ?

- La justice nantaise en plein délire : garde à vue reconduites et audience aujourd'hui. Les "crimes" : transport de parapluies ou de homard. -

Nous vous en parlions samedi : c'est une affaire absolument invraisemblable. La police nantaise avait tendu une énorme embuscade digne d'une opération anti-terroriste pour arrêter un homard en papier mâché.

Pour la manifestation du 14 septembre, un homard géant sculpté à la façon des carnavals avait été minutieusement préparé. Samedi midi, 15 policiers cagoulés appuyés par une force anti-émeute avaient intercepté le véhicule qui devait transporter le homard, molesté ses occupants, confisqué le camion et sa cargaison, et emmené dans un fourgon cellulaire les trois personnes. Grotesque, pathétique, effrayant. Un peu tout à la fois.

Mais ce n'est pas fini. Hier, les gardes à vue des trois personnes arrêtées ont été « prolongées » sur ordre du parquet ! 48H enfermées en cellule pour un homard en papier. Pire : hier après-midi, les autorités faisaient savoir qu'elles voulaient les poursuivre pour « association de malfaiteurs » ! Vous avez bien lu : une qualification réservée au grand banditisme. Deux personnes trouvées plus tôt dans la matinée avec des parapluies seraient aussi concernées par ces poursuites délirantes.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

le Ven 27 Sep - 19:44

En marge du G7, 3 Allemands ont été condamnés pour participation à un groupe en vue de commettre des violences. Depuis, ils dorment en prison malgré des éléments sérieux qui étayent leur défense : simples touristes, ils étaient en route pour l’Espagne.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé

Justice à deux vitesse  - Page 2 Empty Re: Justice à deux vitesse

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum