Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Partagez
Aller en bas
avatar
Kalawasa
Messages : 2992
Date d'inscription : 15/10/2017

L'islam, religion de paix et de tolérance

le Lun 30 Oct - 17:03
Rappel du premier message :

D'après les violées, la devise du grand islamologue et philosophe Tariq Ramadan est : "voilée ou violée " . Quelle crevure !

EddieCochran+
Messages : 2254
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Sam 13 Oct - 20:23
[quote="Younes Terre"]
La Chine reconnaît l'existence de camps de détention pour musulmans

(...)

C'est dégueulasse, la photo aérienne prouve qu'il n'y a même pas de mosquée ou de salle de prière officielles dans ces camps.

Interner un millions de gaziers, ils font fort les Célestes !

Le seul point positif de cet exemple de la khônnerie humaine, c'est que de facto ces camps sont des bouts de terres Dar al-islam.
avatar
LAWRENCE 45
Messages : 1198
Date d'inscription : 22/11/2017
Age : 73
Localisation : Marbella
http://www.marbellafirst.net

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 14 Oct - 9:19
Younes Terre a écrit:
LAWRENCE 45 a écrit:cheers

J'en attendait pas moins de vous , nostalgique de Franco, nostalgique des camps! Facho un jour , facho toujours !

ARRIBA FRANCO....

cheers
avatar
LAWRENCE 45
Messages : 1198
Date d'inscription : 22/11/2017
Age : 73
Localisation : Marbella
http://www.marbellafirst.net

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 14 Oct - 9:23
Cher Younes,


Je ne suis pas facho mais réaliste, il faut couper immédiatement le mal par la racine et non rêver aux alouettes comme le fait la France depuis des décennies de gauche ou de droite !


Twisted Evil
avatar
Kalawasa
Messages : 2992
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 14 Oct - 12:36
Eddie a écrit:Interner un millions de gaziers

Au fait , qu'est-ce un gazier ?

- Un quidam ?

- Un employé du gaz ?

- Un fabricant de gaze ?

Réponse : les trois, au choix selon le contexte ! Wink
avatar
Kalawasa
Messages : 2992
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Sam 20 Oct - 8:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
EddieCochran+
Messages : 2254
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Mar 23 Oct - 13:07
154 -

Des nouvelles du chéri de nos banlieues adepte de la sourate An-Nisa n° 4 sur les femmes du lLivre de la religion de paix et glamour :

"Tariq Ramadan admet avoir menti sur ses relations avec deux accusatrices
Yann Bouchez Il y a 4 heures

L’islamologue, mis en examen pour viols, a reconnu des rapports sexuels, ce qu’il niait jusqu’alors. Il assure qu’ils étaient consentis.

Tariq Ramadan avait donc menti. Entendu par les juges d’instruction, lundi 22 octobre, l’islamologue de 56 ans a reconnu des relations sexuelles avec Henda Ayari et « Christelle » – un prénom d’emprunt –, les deux premières femmes à avoir déposé plainte contre lui, en octobre 2017, pour viols.

« Je voulais simplement revenir sur mes déclarations (...) je n’avais pas dit la vérité, j’avais menti, a-t-il déclaré aux magistrats, selon une source proche du dossier. Sur les deux cas. » Dans ce feuilleton judiciaire qui s’étire depuis bientôt un an, le rebondissement est majeur : l’intellectuel musulman, mis en examen depuis le 2 février, avait toujours nié le moindre rapport physique avec l’une ou l’autre.

Mais le mea culpa n’est pas allé plus loin. Après deux heures d’audition, Me Emmanuel Marsigny a résumé la nouvelle ligne de défense de son client : les relations avec les deux plaignantes ont été « parfaitement souhaitées et consenties »« Sa parole est enfin libérée, et il en est soulagé », a assuré l’avocat dans le hall du nouveau palais de justice de Paris, devant une quinzaine de journalistes.

« La raison pour laquelle Tariq Ramadan a été contraint jusqu’à présent de ne pas reconnaître avoir eu des relations, a-t-il poursuivi, tient au fait que, depuis le départ, tant sur le plan médiatique qu’au cours de sa garde à vue (…), il a eu le sentiment que la conviction était acquise de ce qu’il était coupable des faits pour lesquels il était mis en examen, sans être en mesure de disposer des éléments matériels qui viennent récemment d’être versés au dossier. »
399 SMS
Ce dernier retournement de situation résulte de la récente expertise informatique d’un ancien téléphone de Christelle, la plaignante qui l’accuse d’un viol lors de leur unique rencontre, le 9 octobre 2009 dans une chambre d’hôtel à Lyon.

Les 399 SMS exhumés de l’appareil, versés au dossier d’instruction fin septembre, ne laissaient guère de doute sur la réalité d’un rapport physique dans la chambre du théologien suisse. Le 10 octobre 2009, Tariq Ramadan avait écrit à Christelle, en début de soirée : « J’ai senti ta gêne… désolé pour ma “violence”. J’ai aimé… Tu veux encore ? Pas déçue ? » Puis, quelques heures plus tard : « Tu n’as pas aimé… Je suis désolé [Christelle]. Désolé. »

De l’été à la fin de l’année 2009, tous deux se sont envoyé des messages à caractère sexuel, ainsi que des textos plus conflictuels. Mais l’exégèse de ces SMS, rendue ardue par le fait que seuls ceux de Tariq Ramadan sont horodatés et que certains échanges sont incomplets, suscite désormais des conclusions opposées entre les avocats des différentes parties.

Si l’islamologue a désormais changé de version, son avocat adopte toujours un ton offensif, accusant les plaignantes de mentir. Il assure que les SMS démontrent que les deux plaignantes étaient consentantes. « Quel crédit donner aux accusations de [Christelle] alors qu’on retrouve un texto de sa part lui disant que si elle passait un mauvais moment elle serait partie (…), que la peau de M. Ramadan lui a manqué dès qu’elle a claqué la porte ? », s’est-il interrogé, lundi. Il a par ailleurs indiqué avoir versé au dossier de nouveaux SMS de Henda Ayari, prouvant selon lui une relation consentie.

« Eléments matériels accablants »

« L’avocat de M. Ramadan ment, comme son client a menti et sali les plaignantes pendant onze mois, a réagi Me Eric Morain, l’avocat de Christelle. Les SMS de ma cliente ne sont pas horodatés, et aujourd’hui personne, à part elle, est capable de dire quand elle les a envoyés. Elle s’expliquera devant les magistrats instructeurs si ceux-ci la convoquent. »

Confrontée pour la deuxième fois à Tariq Ramadan le 18 septembre, Christelle avait maintenu sa version et renouvelé ses accusations. Lui avait alors assuré n’avoir fait que boire un verre avec elle dans le hall de l’hôtel. Il ignorait alors les résultats de l’expertise téléphonique, arrivée sur le bureau des juges quelques jours plus tard.

« La réalité du dossier montrait que la position de Tariq Ramadan n’était plus soutenable, estime Me Francis Szpiner, l’avocat de Henda Ayari. Les éléments matériels, malgré les gesticulations de sa défense, étaient accablants. Mais ce n’est pas parce que M. Ramadan reconnaît quelque chose qu’il est obligé de reconnaître, que brusquement il dit vrai. Il a encore du chemin à faire sur le chemin de la vérité. »

Lundi, le théologien est reparti à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne), où il est détenu. Son avocat a annoncé, lundi, avoir déposé une nouvelle demande de mise en liberté, la quatrième depuis l’incarcération de son client, il y a plus de huit mois.
""
************************

Argument classique des violeurs : la victime en demandait, je lui ai rendu service... Pitoyable, minable, irrecevable. Ce n'est pas hallal de mentir. Normal pour un porc.
avatar
Kalawasa
Messages : 2992
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 28 Oct - 10:30
Le CCIF ( Comité contre l'Islamophobie en France) est de plus en plus actif et dangereux....

Inch'Allah, le nouveau livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme met en lumière la montée de « l'islamisation à visage découvert » en Seine-Saint-Denis. Le duo de journalistes a réalisé son enquête avec cinq étudiants journalistes du CFJ. Le CCIF (Comité Contre l'Islamophobie en France) s'est lancé dans une violente critique du travail des journalistes et a notamment jeté en pâture le nom des 5 étudiants dont certains ont été victimes de menaces. L'occasion de revenir sur les méthodes du CCIF, réputé proche des Frères Musulmans.


L'avis de Guylain Chevrier, docteur en histoire...

Le CCIF est de tous les combats qui favorisent la pénétration sans limite de la norme religieuse de l’islam dans notre société : revendication du halal à la cantine, des prières dans l’entreprise, du voile à l’école publique, n’est pas choquée par le fait que des musulmans refusent de serrer la main d’une femme, jusqu’à l’interdiction de toute critique de l’islam dénoncée comme une atteinte à la liberté de culte et une discrimination. Cette organisation invite à faire passer la religion avant tout, comme dans un pays musulmans, voire, comme dans une théocratie. Elle considère les musulmans non comme des citoyens mais comme membres d’une communauté religieuse à laquelle ils devraient être assignées et se soumettre. On peut comprendre pourquoi elle développe une telle haine de notre République, puisque cette dernière en est tout le contraire, comme Etat séparé des Eglises gouvernant au nom de la raison et non d’un dieu, ainsi que protégeant la liberté de conscience, le libre-arbitre et l’autonomie de l’individu.
 
Cette organisation se présente comme association antiraciste, mais c’est une imposture, car à ne défendre que l’islam, elle est tout le contraire du combat universaliste de l’antiracisme porteur d’égalité des droits pour tous. Nous avons plutôt affaire avec le CCIF à un parti religieux qui ne dit pas son nom.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

...et on laisse faire, en faisant semblant de réagir "énergiquement" !  Faut surtout pas stigmatiser cette religion !
A mettre en parallèle  avec une affaire qui secoue la Grande-Bretagne : des gangs pakistanais violaient depuis longtemps des gamines anglaises, et la presse avait interdiction d'en parler. Il parait que la culture pakistanaise permet ce genre de pratiques ! 
Et après on s'étonne de la montée des populismes.....Honni soit qui mal y pense !
avatar
EddieCochran+
Messages : 2254
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 28 Oct - 11:20
Réputation du message : 100% (1 vote)
156 -

Kalawasa a écrit:(...)
...et on laisse faire, en faisant semblant de réagir "énergiquement" !  Faut surtout pas stigmatiser cette religion !
A mettre en parallèle  avec une affaire qui secoue la Grande-Bretagne : des gangs pakistanais violaient depuis longtemps des gamines anglaises, et la presse avait interdiction d'en parler. Il parait que la culture pakistanaise permet ce genre de pratiques ! 
Et après on s'étonne de la montée des populismes.....Honni soit qui mal y pense !

Cette histoire que je découvre est si atroce que je vais lui consacrer un fil.

Si les populismes émergent et prospères c'est que de plus en plus de citoyens européens ont le sentiment que les phénomènes exogènes à nos sociétés sont la conséquence de la veulerie des autorités de nos Etats membres.
avatar
Kalawasa
Messages : 2992
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 28 Oct - 15:14
Bravo Eddie ! Et ne craignez pas de passer pour un populiste . Perso, je revendique cette appellation !
avatar
EddieCochran+
Messages : 2254
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Dim 28 Oct - 16:33
158 -

Kalawasa a écrit:Bravo Eddie ! Et ne craignez pas de passer pour un populiste . Perso, je revendique cette appellation !

Comme dans la saynète des Inconnus sur les chasseurs, il y a les bons populistes et il y a les mauvais populistes. Evil or Very Mad
avatar
OmbreBlanche
Messages : 123
Date d'inscription : 27/10/2017
Age : 45
Localisation : Sochaux (25)

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Lun 5 Nov - 10:48
Au Pakistan, le sort terrible d’Asia Bibi, accusée de blasphème


Il y a près de dix ans, en allant cueillir des baies avec trois autres femmes dans un champ du Penjab, au Pakistan, Asia Bibi ne se doutait sans doute pas qu’elle s’apprêtait à vivre le premier épisode d’un long et tragique feuilleton juridico-religieux. Motif : pour se rafraîchir, la paysanne a bu de l’eau dans un récipient et l’a tendu à une musulmane qui a refusé de boire dans le même gobelet. Un sacrilège : à ses yeux, la chrétienne serait « impure ». La mère de famille, 38 ans à l’époque, ose lui rétorquer que le prophète Mahomet ne serait sans doute pas d’accord avec ce qu’elle dit. Le mollah local va déposer plainte… La voilà incarcérée. Au Pakistan, la loi interdit le blasphème, qui est puni de mort.




Elle a passé huit ans en prison à attendre d’être pendue, accusée, à l’issue de ce simple échange, d’avoir insulté l’islam, ce dont elle s’est toujours défendue. Mercredi dernier, à l’issue d’une procédure juridique longue de plusieurs années, Asia Bibi a finalement été acquittée. Un verdict qui a suscité l’ire des islamistes pakistanais : fous de rage après cette décision, des milliers de manifestants ont paralysé le pays pendant trois jours, bloquant les artères des principales métropoles pakistanaises. Des affrontements ont même éclaté entre des protestataires et la police locale. La sécurité a dû être renforcée dans les lieux de culte chrétiens. Un véritable psychodrame national… Et Asia Bibi s’est retrouvée contrainte de rester emprisonnée, en dépit de son acquittement.
avatar
Kalawasa
Messages : 2992
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

le Lun 5 Nov - 12:44
Ombre Blanche a écrit: Au Pakistan, la loi interdit le blasphème, qui est puni de mort.

Mais il n'y a pas qu'au Pakistan qu'existe le délit de blasphème . Nos connards de députés européens font aussi bien !



La CEDH a validé la condamnation pour dénigrement de doctrines religieuses d’une Autrichienne qui avait accusé Mahomet de pédophilie. Certains y voient une reconnaissance du délit de blasphème, alors que la Cour rappelle que les croyants doivent tolérer et accepter le rejet par autrui de leurs croyances religieuses, dès lors que ces critiques ne représentent pas un danger

Question posée par Rieu le 26/10/2018
Bonjour,
Vous avez été plusieurs(1) à nous demander de revenir sur une information, selon laquelle la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) avait validé la condamnation d’une Autrichienne qui avait accusé le fondateur de l’Islam, Mahomet, de pédophilie. Dans un entretien mené par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec le docteur en droit et militant catholique conservateur Grégor Puppinck, le journal note que «la CEDH reconnaît l’existence d’un délit de blasphème». De même, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (un think-tank américain ultra-conservateur connu pour ses prises de anti-islam) indique dans un article que «la Cour européenne des droits de l’homme adopte la définition du blasphème de la charia».

Une Autrichienne condamnée pour dénigrement de doctrines religieuses

À l’origine de ces articles d’opinion, puisqu’il s’agit de l’avis de personnes sur une décision de justice, on trouve un verdict de la cour européenne des droits de l’homme rendu public le 25 octobre 2018 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]«Arrêt E. S. contre Autriche - la condamnation pour critique de l’islam n’a pas violé l’article 10». Dans ce document, la CEDH revient sur la requête formulée par une Autrichienne, uniquement nommée par ses initiales E.S (mais dont le Gatestone institute révèle qu’il s’agit d’Elisabeth Sabaditsch-Wolff, une conférencière critique de l’Islam et proche du parti d’extrême-droite autrichien FPÖ), qui avait été condamnée en février 2011, par le tribunal correctionnel régional de Vienne «pour dénigrement de doctrines religieuses […] à une amende de 480 euros ainsi qu’au paiement des dépens». La CEDH a donc décidé que la condamnation n’allait pas en contre de l’article 10 sur la liberté d’expression.
Au sujet des faits reprochés, la CEDH note: «En octobre et en novembre 2009, Mme S. tint deux séminaires intitulés 'Informations de base sur l’islam', au cours desquels elle évoqua le mariage entre le prophète Mahomet et la jeune Aïcha alors âgée de six ans et le fait que ledit mariage aurait été consommé lorsque celle-ci avait neuf ans. À cette occasion, la requérante déclara entre autres que Mahomet 'aimait le faire avec des enfants' et s’interrogea en ces termes : 'un homme de cinquante-six ans avec une fille de six ans […] De quoi s’agit-il, si ce n’est de pédophilie ?'.»
Contenu sponsorisé

Re: L'islam, religion de paix et de tolérance

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum