Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Partagez
Aller en bas
avatar
OmbreBlanche
Messages : 90
Date d'inscription : 27/10/2017
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)

SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Mar 7 Nov - 17:39
Invention : un spray qui favorise l’érection...

Plus de 40 % des hommes connaissent un problème d’érection au cours de leur vie. Une baisse de forme pour laquelle il existe des solutions, dont une nouvelle sous forme de spray.



Le spray Pshsht se vaporise sur le sexe masculin et permet d’obtenir une érection immédiate et durable avec seulement quelques gouttes. Il renferme des agents aphrodisiaques qui agissent rapidement, car ils n’ont pas besoin d’être avalés, de passer par l’estomac, etc. Ce qui nécessite alors un délai d’attente de 20 à 30 minutes. Ils entrent rapidement en contact avec les corps caverneux.

Une partenaire qui ne reste pas en demande

Une panne sexuelle est toujours possible en raison d’une trop forte émotion, d’un stress, d’une fatigue passagère. Et pour l’homme, ce n’est jamais agréable de laisser sa partenaire

en demande. Avec ce spray, l’éjaculation se contrôle et a lieu uniquement au moment désiré par le couple.

Ce spray peut apporter aussi beaucoup de plaisir et d’excitation à la femme lorsqu’il est vaporisé sur le clitoris. Pshsht est vendu au prix de 29,95 euros le spray sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
EddieCochran+
Messages : 1426
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Mer 8 Nov - 1:11
Par pure curiosité académique j'ai suivi le lien proposé par l'excellent OmbreBlanche.

Je trouve que, si l'on regarde le dessin, la présentation du produit donne l'idée d'un reportage sur une navette spatiale (destinée à mettre Madame sur or-bite).

 Le matin ne pas se tromper entre la bombe de Pshst et celle du déodorant sinon tu risques d'avoir les bras tendus en l'air comme pour le signe le signe gaullien de la victoire. Ce n'est pas commode pour nouer sa cravate ou pour bosser sur son ordi, sauf s'il est à commande vocale. Et je te dis ce qui se passerait si en te baladant dans la rue tu croises un policier en tenue qui va penser que tu te fous de lui.

Je plains également le mec qui se trompe en pensant asperger sa bouche avec un produit pour le sent bon de l'haleine. La langue en érection toute la journée c'est également galère...

avatar
Kalawasa
Messages : 1750
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Dim 22 Avr - 22:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Votre but avec ce travail, c'est de déculpabiliser ?



Pas tellement de déculpabiliser mais de dépathologiser. Plus profondément, mon but est de prendre un sujet souvent "dogmatisé", simplifié, caché (ce qui entretient une culpabilisation) et d'essayer d'en comprendre toute la complexité. En fait, je déteste l’arbitraire. Quand on dit "c'est comme ça". 



Oui, c'est ce que vous dites, qu'il ne peut pas y avoir des millions de personnes qui sont infidèles et toutes atteintes d'un problème narcissique ou psychologique... 



Exactement ! Je ne suis pas là pour juger. Je ne suis pas la police morale... Même si de temps en temps, je juge.


Quand est-ce que vous jugez les gens ? 



Il y a des comportements que je trouve plus déplorables que d'autres forcément. Parfois je vois des gens, je me dis : "C'est lamentable." "Mais vraiment ? Trois bébés ailleurs et un quatrième encore ailleurs ? Bah alors !" En tant que psy, on a toutes les émotions, parfois on est dans l'envie, parfois on est dans le fantasme, parfois on se sent un peu supérieur et parfois inférieur, comme pour les acteurs d'un film, au cinéma.



J'ai l'impression qu'il y a une tension sociétale. D'un côté, on dit qu'il faut être monogame, de l'autre on promeut l'intensité, la passion, l’excitation et le désir. Qu'en pensez-vous ? 



C'est tout à fait ça. "C'est bien comme ça" n'est plus une phrase d'aujourd'hui. On veut toujours mieux. Toujours plus.


Aujourd'hui, on ne se sépare plus parce qu'on est malheureux mais parce qu'on pourrait être plus heureux. L'infidélité, c'est un peu ça aussi. Beaucoup de gens qui sont infidèles ne veulent pas nécessairement quitter leur couple : ils veulent le stabiliser, l'augmenter, le compléter.


L'infidèle reste parfois en couple parce qu'il est encore très amoureux de la personne avec laquelle il vit, même si c'est une autre forme d'amour. Ou pour mille autres raisons. Mais ceux qui sont très mal en couple se séparent.


On ne s'arrête pas forcément d'aimer quand on trompe ? 


Pas forcément non. C'est la grande révélation pour moi. L'infidélité, qui est un symptôme d'un couple dysfonctionnel, a déjà été décrite. Ce qui m'a intéressée, dans ce livre, ce sont les gens qui disaient : "Je ne suis pas allé-e voir ailleurs pour trouver quelqu'un d'autre, mais pour me retrouver moi. Ce n'est pas mon partenaire que je veux quitter, c'est la personne que je suis devenue."



C'est quelque chose d'intéressant à écouter en plus d'être terriblement déculpabilisant pour le ou la partenaire trompé-e. C'est un trip personnel. Mais la question est : quelle place peut avoir un trip personnel à l'intérieur d'un couple qui n'est pas personnel ? 



Quelles sont les situations propices à l'adultère ? Vous parlez du deuil, mais ne peut-on pas aussi parler de la maternité ? 



Oui ! On appelle ça la "matrescence". Comme l'adolescence, il y a la "matrescence". C'est très courant que les femmes aient envie de retrouver la femme cachée derrière la mère. Elles disent en substance : "Je m'occupe de tout le monde, je suis la 'mère de', la 'femme de', 'la fille', ça, là, c'est pour moi." J'entends peu d'hommes me dire : "J'étais devenu tellement père que j'avais besoin de me retrouver."


L'infidélité peut être un espace à soi qui est forcé. Quelqu'un a du mal à trouver son espace personnel et va avoir besoin de la frontière avec le secret pour le créer. Le secret devient un chemin vers l'autonomie.


Et la mort ? 



Le thème de la mort, je l'ai vu apparaître petit à petit. La première fois que je l'ai réalisé, c'était le 11-Septembre. La deuxième fois, c'était la guerre d’Irak. J'étais partie en Israël et il y avait tous ces gens qui étaient dans les chambres avec des masques à gaz. Il y avait un taux d’infidélité incroyable, ça baisait de tous les côtés. "La vie est courte et je veux encore une fois…"


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


L'excuse classique : " Chéri·e , je ne t'ai pas vraiment trompé·e : c'était purement physique !"
Un exemple : celui d'un homme qui a trompé sa femme atteinte de la maladie d'Alzheimer et qui ne le reconnaissait plus ...L'a-t-il vraiment trompée ? 
Vous avez un avis ?  (Ou une expérience ... Embarassed)
avatar
Kalawasa
Messages : 1750
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Lun 23 Avr - 11:41
Additif aux propos de Esther Perel....:



Peut-on tromper sans sexe ? Juste, par exemple, en partageant tout avec quelqu'un qui n'est pas son partenaire ?

Hmm, oui, c'est possible. Moi, je ne définis pas l’infidélité par la sexualité. L’infidélité, c’est un script érotique. Ce n'est pas un script sexuel. C’est une histoire de désir, pas une histoire de plaisir. Parfois c’est juste un baiser qu’on imagine donner et qui nourrit notre imaginaire érotique. 

C’est une erreur de focaliser sur le sexe quand on parle d’infidélité, il faut focaliser sur la transgression. C'est la rupture des règles, c’est ne pas faire ce que je dois faire, c'est ne pas être un citoyen responsable, c’est être quelqu’un d’autre que la personne que je suis toujours. C’est ce qu’on appelle "imaginary play" chez les enfants (jeux d'invention).
Sauf que cela peut faire très mal à l’autre. C'est pour ça que pour beaucoup de gens, ça serait pas mal s’ils changeaient le contrat de couple. Mais les gens préfèrent négocier la monogamie avec eux-mêmes.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Hmmmm, je suis assez d'accord sur ce point : l'infidélité est plutôt un script érotique, une transgression.
Qu'en pensez-vous ?    rendeer
avatar
EddieCochran+
Messages : 1426
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Lun 23 Avr - 12:20
4 -

Pour ce qui me concerne l'infidélité est  à l'existence ce que les cours sont à la Bourse, un contrôle de sa cotation aux yeux du sexe opposé.
avatar
OmbreBlanche
Messages : 90
Date d'inscription : 27/10/2017
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Ven 1 Juin - 14:24
Réputation du message : 100% (1 vote)
La fellation bientôt interdite en Ouganda


Très penché à droite, le président ougandais, Yoweri Museveni, souhaite en effet lutter contre l'homosexualité qu'il considère comme un véritable problème dans son pays. Résultat, celui-ci souhaite une chose : faire en sorte que la fellation soit bannie, et ce, pour tout le monde. Assurant que la bouche était faite pour manger et pas pour faire autre chose : " Permettez-moi de saisir cette occasion pour mettre en garde publiquement notre peuple contre les mauvaises pratiques auxquelles ils se sont livrés et que certains promoteurs ont promus. L’un d’entre eux est ce qu’ils appellent le sexe oral. La bouche est pour manger, pas pour le sexe. Nous connaissons l’adresse du sexe, nous savons où le sexe est. "

Accusant les étrangers d'avoir "perverti" son pays, celui-ci a en plus de ces récentes déclarations, signé un traité anti-homosexualité en 2014. Résultat, le fait d'être homosexuel en Ouganda est passible d'emprisonnement.
avatar
Kalawasa
Messages : 1750
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Ven 1 Juin - 15:34
  Le président ougandais nous montre ce qui est autorisé : sucer son pouce (éventuellement l'auto-fellation, mais faut-être très souple...)
avatar
Kalawasa
Messages : 1750
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Ven 1 Juin - 15:40
Cette décision a d'ailleurs provoqué un débat animé au parlement ougandais !  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
Charly
Messages : 1039
Date d'inscription : 27/10/2017
Localisation : Ardenne Belge

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Jeu 12 Juil - 13:11
Les sept fantasmes les plus populaires


Si le sexe est partout autour de nous, à la télévision, dans les magazines ou encore dans les publicités, il reste encore un sujet tabou. Pourtant, nous sommes nombreux à partager les mêmes pensées en la matière.

Pour son nouveau livre "Tell Me What Want", le psychologue Justin Lehmiller a interrogé 4.175 américains sur leur vie sexuelle et leurs fantasmes. Il a ainsi pu faire la liste des fantasmes les plus fréquents au sein de la population.

"J'espère que ce livre aidera les gens à mieux comprendre leurs propres fantasmes et à ressentir moins de honte, de gêne, et d'anxiété à ce sujet", a-t-il expliqué au site The Independent. "J'espère que cela les aidera à parler de leurs désirs avec leur partenaire et peut-être à tenter de réaliser leurs fantasmes - ceux qui sont sûrs, légaux et consentis, évidemment".

Avoir un trio
Le fantasme le plus populaire est celui du plan à trois. 89% des personnes interrogées ont en effet déclaré qu'elles souhaitaient essayer une relation en trio qui, dans l'idéal, impliquerait également leur partenaire. Selon le docteur Justin Lehmiller, les hommes hétérosexuels fantasment le plus souvent sur un plan à trois avec leur partenaire et une autre femme tandis que les femmes hétérosexuelles ne montrent aucune préférence sur le sexe de l'autre personne.

S'essayer au BDSM
65% des participants ont révélé qu'ils souhaiteraient intégrer quelques pratiques BDSM à leurs relations sexuelles, que ce soit sous la forme de fessées ou de morsures. Quant aux femmes, elles souhaiteraient davantage laisser tout le contrôle à leur partenaire.

Mettre un peu de piment
Changer de lieu, de partenaire ou tout simplement de position: de nombreuses personnes souhaiteraient simplement mettre un peu de piment dans leur vie sexuelle.

Faire l'amour en public
La majorité des femmes rêvent de faire l'amour dans un lieu public, là où elles risquent d'être vues par des inconnus. Les endroits les plus souvent cités sont au bureau, dans un parc et dans un ascenseur.

Être dans une relation libre
De nombreux participants rêvent d'avoir des relations sexuelles avec d'autres personnes à condition que leur partenaire approuve cette idée. 79% des hommes et 62% des femmes ont ainsi déjà fantasmé sur le fait d'être dans une relation libre, tandis que 58% d'entre eux aimeraient voir leur partenaire avoir des rapports sexuels avec quelqu'un d'autre.

Une relation "qui a du sens"
La majorité des hommes et des femmes interrogés ont déclaré qu'ils recherchaient du sexe "qui a du sens", et qui les fait de sentir désirés et aimés.

Avoir une relation avec une personne du même sexe
Si la majorité des personnes interrogées se sont identifiées comme étant hétérosexuelles, elles sont pourtant nombreuses à avoir envie de tenter de nouvelles expériences avec une personne du même sexe. Ainsi, 59% des femmes hétérosexuelles ont déclaré fantasmer sur d'autres femmes, contre 26% pour les hommes hétérosexuels.
avatar
EddieCochran+
Messages : 1426
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Ven 13 Juil - 0:29
Charly a écrit:Les sept fantasmes les plus populaires

(...). Selon le docteur Justin Lehmiller, les hommes hétérosexuels fantasment le plus souvent sur un plan à trois avec leur partenaire et une autre femme tandis que les femmes hétérosexuelles ne montrent aucune préférence sur le sexe de l'autre personne.
(...)
Faire l'amour en public
La majorité des femmes rêvent de faire l'amour dans un lieu public, là où elles risquent d'être vues par des inconnus. Les endroits les plus souvent cités sont au bureau, dans un parc et dans un ascenseur.
(...)
Ainsi, 59% des femmes hétérosexuelles ont déclaré fantasmer sur d'autres femmes,(...)


Mais c'est bon tout ça, c'est vraiment très bon !
avatar
Mab-des-bois
Messages : 22
Date d'inscription : 05/07/2018

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Lun 16 Juil - 16:15
Docteur Charly a écrit:(...) Selon le docteur Justin Lehmiller, les hommes hétérosexuels fantasment le plus souvent sur un plan à trois avec leur partenaire et une autre femme tandis que les femmes hétérosexuelles ne montrent aucune préférence sur le sexe de l'autre personne.(...)


Ah pardon, mais si ! On a une (ou des) préférence(s), Dieu merci -encore que je ne crois pas qu'Il ait grand chose à faire ici.
Et je citerais d'ailleurs un adage bien connu sur le sujet, "L'égalité des sexes est un mythe, car leur longueur varie beaucoup".
avatar
Kalawasa
Messages : 1750
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Mar 17 Juil - 8:19
Chère Mab, je profite de votre retour pour vous demander qques explications concernant le tableau ci-dessous...Il me semble que j'ai encore des lacunes !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
EddieCochran+
Messages : 1426
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Mar 17 Juil - 9:04
12 -

Kalawasa a écrit:Chère Mab, je profite de votre retour pour vous demander qques explications concernant le tableau ci-dessous...Il me semble que j'ai encore des lacunes !


Ne craignez-vous pas de démonter notre amie avé votre histoire de monte ? Vous risquez de ne pas être en odeur de sainteté.
avatar
Mab-des-bois
Messages : 22
Date d'inscription : 05/07/2018

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

le Mar 17 Juil - 9:19
Kalawasa a écrit:Chère Mab, je profite de votre retour pour vous demander qques explications concernant le tableau ci-dessous...Il me semble que j'ai encore des lacunes !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bonjour Kala, 

je crains de ne pouvoir assouvir votre soif de savoir : il s'agit là de réactions concernant les non-primates.
Or, je suis davantage versée dans les relations et explications concernant les dames gorilles, françaises, italiennes, chimpanzés, allemandes et autres grimpeuses.


Avec tous mes regrets,

Mab
Contenu sponsorisé

Re: SEXUALITE - SEXOLOGIE - Les Démons du Sexe m'habitent...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum