Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Aller en bas
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Retraite à point

le Sam 20 Juil - 20:11
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 20 Juil - 20:23
1 -

Le sapé à l'œil a ramassé une belle veste, pourquoi ce rappel ?
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 23 Juil - 18:03
Décote, départ à 64 ans, valeur du point… On vous dit tout sur la réforme des retraites
Le haut-commissaire à la réforme des retraites a présenté ses préconisations : il faudra travailler jusqu’à 64 ans pour ne pas subir de « décote » et le futur système semble imaginé pour automatiser les mesures les plus impopulaires. La CGT et FO appellent à la mobilisation. La CFDT attend de voir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kalawasa
Kalawasa
Messages : 4539
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 23 Juil - 19:56
Ce sujet a déjà été abordé, mais je sais plus sur quel fil.
 
Je suis pour la conversion d'un capital ( ou points ) en rente , avec départ à la retraite à n'importe quel âge , le montant de la rente étant fonction de l'espérance de vie . Le capital pourra d'ailleurs être alimenté par des versements libres . Prévoir également l'option réversion libre. 

Bien sûr, il faut prévoir une issue de secours pour les personnes victimes des aléas de la vie, mais pas pour celles qui n'ont jamais voulu travailler ! Et j'en connais ! Qu'elles se démerdent ! La solidarité a des limites...
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 23 Juil - 20:13
4 -

CGT et FO misent sur la méconnaissance profonde (supputée) que les Francaouis non retraités ont de la situation actuelle du régime de retraite des salariés du privé. Ces deux centrales misent également sur leurs bataillons du secteur public qui ont peur que le Francaouireich devienne égalitaire et équitable en matière de retraites entre le public et le privé. Ils revendiquent depuis toujours le droit d'être plus "égaux" que les autres qui triment pour eux dans le privé. Comme les idéologues et autres bonimenteurs leur assènent que la fusion en un système de retraite unique leur fera perdre leurs avantages (éhontés) pas mal d'agents publics mordent à l'hameçon.
 
D'ailleurs qui parmi nous a déjà lu les 132 pages du rapport de Delevoye rendu public le 18 juillet 2019 ? Personne, c'est donc une essellente raison d'en dire du mal.

Alors pour démontrer la pollution hystérique des débats byzantins entre âge légal et âge pivot pour prendre une retraite à taux réduit ou taux plein voyons un peu ce qu'est la situation actuelle en matière de régime de retraite par répartition des salariés du privé. Qui mieux que l'Assurance retraite pouvait répondre à ce sujet ? Voici ce qu'en dit son site :

"A partir de 62 ans (âge légal de départ)
 
L’âge légal de départ est l’âge minimum pour obtenir votre retraite de base. Il est de 62 ans si vous êtes né en 1955 ou après. À cet âge, vous avez le droit de partir à la retraite, quelle que soit votre situation.


Attention, pour partir dès 62 ans avec une retraite calculée au taux maximum, vous devez réunir une certaine durée d’assurance, définie en fonction de votre année de naissance. Dans le cas contraire, hors situations spécifiques, une réduction définitive s’applique sur le montant de votre retraite. Une fois que vous avez atteint vos 62 ans, si vous ne réunissez pas le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier d’une retraite calculée au taux maximum, vous pouvez continuer à travailler jusqu’à les obtenir ou attendre votre âge du taux maximum automatique (entre 65 et 67 ans).


Par exemple, une personne née en 1957 doit réunir 166 trimestres pour pouvoir partir avec le taux maximum. Si à 62 ans, elle ne les réunit pas, elle peut continuer à travailler ou attendre 67 ans.
 


Pour savoir à quel âge vous pouvez partir à la retraite en fonction de votre situation, connectez-vous à votre espace personnel et utilisez le service Obtenir mon âge de départ à la retraite.
Pour connaître le nombre de trimestres que vous avez acquis, utilisez le service en ligne consulter mon relevé de carrière.
A noter

Certaines situations vous permettent de bénéficier d’une retraite au taux maximum, quel que soit le nombre de trimestres acquis. Consultez la rubrique Le calcul en détail.


Entre 65 et 67 ans (âge du taux maximum automatique)


A partir d’un certain âge, la retraite est calculée au taux maximum, quel que soit votre nombre de  trimestres. Cet âge varie de 65 à 67 ans, selon votre année de naissance. Pour une information plus précise, connectez-vous à votre espace personnel et utilisez le service Obtenir mon âge de départ à la retraite.



A noter
Certaines personnes peuvent obtenir une retraite au taux maximum dès 65 ans, quel que soit leur nombre de trimestres. Il s'agit :


- des titulaires de l’allocation des travailleurs de l’amiante (ATA) ;
- des personnes, nées avant 1956, qui ont eu ou élevé au moins 3 enfants, ont réduit ou cessé leur activité pour élever un de ces enfants et ont validé un nombre minimum de trimestres avant cette interruption ou réduction ;
- des assurés qui ont interrompu leur activité pour être aidant familial ;
- des assurés qui ont validé au moins un trimestre au titre de la majoration de durée d’assurance pour enfant handicapé ;
- des assurés qui ont apporté une aide effective en tant que salarié, ou aidant familial, pendant au moins 30 mois à leur enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap (PCH).""

Il y a aussi les cas de départ plein pot avant 62 ans, non détaillés ici, mais cela concerne les "accidentés" de la vie.

Quand vous aurez lu ça vous vous demandez comment ont peut soutenir une polémique pour une situation future plus avantageuse que l'actuelle en matière d'âge de départ ?

AUTRE REMARQUE IMPORTANTE : l'on glose sur cette réforme, mais uniquement abordée sous l'angle de la retraite par répartition  dite par erreur  "retraite de la sécurité sociale" en réalité "retraite de base". Rien sur les complémentaires obligatoires l'AGIRC, l'ARRCO et les systèmes assuranciels complémentaires volontaires de surcote surtout réservés aux cadres supérieurs ou encore le fameux Préfon des agents publics ou encore l'IRCANTEC. Ce sont des systèmes par points gérés par les organisations syndicales et patronales ou de systèmes de cotisation volontaires de surcôte gérés par des associations financières (comme l'Afer qui fait de beaux résultats) ou des organismes financiers à but lucratifs.

Comme toujours dans le Francaouireich l'on est réfractaire au bon sens.

Cher Kalawasa ce sujet a été abordé le 16 mars dernier dans le fil Le grand débat page 7 (voir sous le clapet magique)

>Ami lecteur clique sur ce clapet magique<:
Re: Le grand débat
le Sam 16 Mar - 1:16 page : 7
Réputation du message : 100% (1 vote)
258 -
(...) Estrait

Je n'ai pas trouvé de questionnaire portant sur les retraites. Je conçois bien qu'il existe des consultations sur le projet de réforme des retraites actuellement en cours, mais ouvrir une rubrique spécifique à la retraite dans ce GDN eut été bienvenu. Aussi vais-je saisir ce cartouche générique pour vous donner mes solutions concernant l'indispensable réforme des retraites, les voici en 5 points : 
1°) - Une seule caisse de retraite, gérée de manière transparente par les retraités et les cotisants et auditée en permanence (sous la surveillance citoyenne, celle de l'Etat, et celle de la Cour des comptes) 
2°) - Même statut pour salariés du privé et du public, l'employeur des fonctionnaires étant tout simplement l'Etat, exit des régimes spéciaux, le Préfon pour tous, mais sans la gestion calamiteuse des syndicats comme actuellement . 
3°) - Tout au long de votre vie, vous accumulez un capital, par le biais de cotisations obligatoires ou personnelles . 
4°) - Possibilité de prendre la retraite à n'importe quel âge : le capital sera transformé en rente en appliquant un taux qui est fonction de l'espérance de vie . 
5°) - Le retraité pourra décider si la rente sera réversible ou non, et à quel taux .
 
NB : ce système ne s'oppose en rien à ce que ceux qui désirent se constituer des compléments de retraites auprès des opérateurs spécialisés puissent le faire.

Kalawasa
Kalawasa
Messages : 4539
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Ven 26 Juil - 9:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tout à fait sérieusement : pourquoi pas en faire une idée cadeau ?
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Ven 26 Juil - 19:11
Une députée LaREM perd ses moyens en expliquant la réforme des retraites, dont elle est l'ambassadrice
26/07/2019

La scène est embarrassante. Corinne Vignon, députée LaREM de Haute-Garonne a visiblement eu bien du mal à expliquer une partie de la réforme des retraites, dont elle est pourtant l’ambassadrice depuis 2018.

Dans la salle des Quatre colonnes mercredi, Corinne Vignon est interpellée par une journaliste de LCP sur le futur système des retraites dont la réforme a été lancée par le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye le 18 juillet dernier: “Sur cette histoire de points, comment garantir que tous les salariés auront le bon montant de retraite à la fin?”, l’interroge la journaliste. Une question face à laquelle la députée a perdu ses moyens:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Ven 26 Juil - 20:15
7 -

Younes Terre a écrit:Une députée LaREM perd ses moyens en expliquant la réforme des retraites, dont elle est l'ambassadrice
26/07/2019
(...)

Même moi petit forumiste de province je n’aurais pas eu un coup de chaud - elle c'était carrément un coup de chaux car elle a cramé le projet - si j'avais été cueilli à froid par une journaleuse qui m'aurait posé la même question sur un truc qu'elle ne connaissait d'ailleurs pas plus que l'interviouvée.

Kelkin comme moi n'aurait donc pas mis en bas sa drisse qui consistait à l'inverse à hisser haut et fort sur le grand mât le flamboyant pavillon de la réforme des retraites dont il n'est en rien l'ambassadeur, un point c'est tout !

Cet amateurisme d'une députée en charge de la com d'un projet de loi m'a dépité. De Toulouse sa terre d'élection elle n'aura retenu que to lose comme le disait le chanteur emblématique du coin qui taillait dans la chair des mots, à moins qu'elle ne le fit par détachement et donc to loose!

(Ah que c'est bon d'être méchant, je me sens démoniaque, en transe et insoumis !)
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Ven 26 Juil - 22:32
EddieCochran+ a écrit:7 -


Cet amateurisme d'une députée en charge de la com d'un projet de loi m'a dépité. De Toulouse sa terre d'élection elle n'aura retenu que to lose comme le disait le chanteur emblématique du coin qui taillait dans la chair des mots, à moins qu'elle ne le fit par détachement et donc to loose!

(Ah que c'est bon d'être méchant, je me sens démoniaque, en transe et insoumis !)

A@I a écrit:On vous a vu ricaner de la députée La République en marche, Corinne Vignon, incapable d'expliquer sur LCP ce que contient le rapport Delevoye, qui pose les bases de la future réforme des retraites.


Mais vous-mêmes, les moqueurs, avez-vous mieux saisi quelles sont les subtilités du futur système proposé dans les 132 pages de préconisations du Haut commissaire à la réforme des retraites ? Certes, vous n'êtes pas, comme Vignon, présidente du groupe de travail transpartisan sur la réforme des retraites. Vous n'avez pas non plus, comme elle, fait le tour de votre région en camping-car pour expliquer en quoi consistera la future réforme. Et en quoi elle sera "la plus belle réforme du quinquennat". Bref, pour remettre tout le monde à niveau, simples citoyens comme députés, Arrêt sur images s'est penché sur le rapport Delevoye, pour répondre à la place de Vignon (qui a depuis expliqué que ses trous de mémoire étaient dus à un "coup de chaud"). Et pour déceler les entourloupes et trous noirs du rapport.

10 EUROS COTISÉS, 55 CENTIMES DE RETRAITE ANNUELLE
Jean-Paul Delevoye a été chargé par le gouvernement d'Edouard Philippe de présenter des propositions pour la création d'un système de retraite unique, qui viendrait remplacer les 42 régimes existants. Et qui doit être mis en place en 2025. Delevoye a présenté ses recommandations au Premier ministre jeudi 18 juillet.

Le principal changement proposé par le rapport est le passage à une "retraite à points", sur laquelle la journaliste de LCP interroge la députée Corinne Vignon. Quésaco ? Dans le système actuel, le montant des retraites est calculé sur la base des 25 meilleures années pour un salarié du privé, et sur les six derniers mois pour un fonctionnaire. Dans le nouveau système, chaque euro gagné durant sa carrière ouvre le droit à des "points", qui eux-mêmes correspondent à un revenu une fois à la retraite. 10 euros de cotisation valent un point, qui lui même donne droit à 55 centimes de revenu brut annuel à la retraite. Les cotisations retraites correspondant à 28% du salaire brut, prenons un exemple : un salarié gagnant 20 000 euros brut annuels cotise chaque année 5600 euros à la caisse de retraite. Il a donc droit à 560 points retraite. Chaque point valant 55 centimes annuels, il augmentera chaque année sa future retraite de 308 euros annuels.

"Mais la valeur du point, c'est quelque chose d'assez fictif, qui est susceptible d'évoluer selon des critères que l'on ne connaît pas vraiment", nuance l'économiste Michael Zemmour auprès d'Arrêt sur images. Selon le rapport, la valeur d'un point évoluera avec le "niveau des salaires". Autant dire qu'un salarié de 20 ans commençant à gagner des points retraites n'a que peu de visibilité sur la valeur de celui-ci une fois arrivé à la retraite... S'il fallait répondre à la question de la journaliste de LCP qui demandait à Corinne Vignon "qu'est ce qui fait que la valeur du point est garantie et ne pourra pas changer peut-être dans cinq, dans dix, dans quinze ans ?" , nous dirions, à la lecture du rapport, qu'il n'y a pas de garantie. Sans compter que l'âge donnant droit à sa retraite à taux plein, lui aussi, reste mouvant et incertain

DES EXEMPLES BIDONS MIS EN AVANT
En plus de la communication approximative de la présidente du groupe de travail, la présentation du rapport Delevoye a connu un autre accroc. Pour rendre plus parlants les changements à venir une fois ses recommandations mises en place, le rapport présente plusieurs cas concrets de travailleurs, avec leur retraite dans le système actuel, et dans le futur système. Etonnant : avec le nouveau système, les salariés sont très souvent gagnants. Prenons le cas de "Marine", développeuse web née en 1990, elle a gagné tout au long de sa carrière le revenu moyen des Français. Dans les six cas de figures calculés (départs à 62, 63, 64, 65, 66 et 67 ans), c'est bingo : Marine est gagnante avec le nouveau système.

Une situation qui a paru un peu trop idyllique au collectif Réforme des retraites, composé d'une dizaine de travailleurs tentant d'y voir plus clair dans la future réforme, et de communiquer sur celle-ci. "La réforme étant faite pour économiser, ça nous paraissait bizarre que l'on touche presque tout le temps davantage", explique Régis, porte-parole du collectif, à Arrêt sur images. Alors, les membres du collectif se penchent sur la méthologie du rapport. Et là, à la page 143, surprise : ce qui est présenté comme le "système actuel" n'est en fait qu'un système fictif dans lequel le temps de travail donnant droit à une retraite à taux plein est de 43 ans et 6 mois pour les personnes nées en 1980 et de 44 ans et 3 mois pour les personnes nées en 1990. "En fait, il ne compare pas un futur système avec le système actuel, mais deux réformes possibles", commente Michael Zemmour. Le collectif fait part sur Twitter de sa trouvaille, largement reprise médiatiquement (par exemple: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans un article plus détaillé, le collectif a recalculé ce que Marine toucherait comme retraite avec le système réellement actuel, en partant à 62, 64 et 66 ans. Cette fois, quelle que soit la situation, la jeune développeuse web perd de l'argent avec la réforme qui se profile.
Retraite à point  Show?format=public&t=2019-07-26T19:11:30+02:00

404, PAGE NOT FOUND"
L'entourloupe est d'autant plus dérangeante que le Haut conseil à la réforme des retraites n'a mis en place aucun simulateur pour visualiser à quoi ressembleront les pensions de retraites une fois la réforme mise en place. C'est d'ailleurs l'un des griefs portés par le collectif Réforme des retraites. Sur leur site internet, la page d'accueil propose : "Calculez ce que sera votre retraite avec la réforme du gouvernement".
... le site vous informe qu'il n'existe pas de simulateur, et qu'il est donc impossible d'anticiper. Pourtant, estime Michael Zemmour, le Haut conseil a forcément fait des simulations pour préparer son rapport. "Faire un simulateur où chacun puisse calculer sa propre future pension, c'est compliqué, reconnait l'économiste à Arrêt sur images. Mais dans ce genre de cas, on fait des simulations pour une large base de données, de 10 000 ou 100 000 personnes par exemple, pour voir ce que la réforme donne pour tous les types de situations. Le risque, sans cela, c'est de se retrouver avec des situations très particulières que l'on n'avait pas anticipées, et qui se retrouvent avec 20 à 30 pour cent de baisse. Pour les enseignants, par exemple, on ne sait pas exactement ce que la réforme va donner."

Entre les exemples truqués, le manque flagrant de visibilité sur les effets de la future réforme, et la députée a priori la plus compétente sur la question incapable d'expliquer en quoi elle consistera... le rapport Delevoye pose plus de questions qu'il n'apporte de réponses.





EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 27 Juil - 1:15
9 -

Vous aurez comme moi été surpris de lire dans le billet ci-dessus que l'auteur parle d'un rapport sur la réforme des retraites de 132 page et que la critique de Michael Zemmour porte sur la page 143.

Je saisi cette divergence apparente pour préciser que le rapport Delevoye remis au Premier ministre dont nous parlons ici se présente sous forme de deux cahiers, l'un de 132 pages intitulé Pour un système universel de retraite avé comme sous-titre Préconisations de Jean-Paul Delevoye Haut commissaire à la réforme des retraites, Juillet 2019 et un second cahier sous les mêmes libellés de 107 pages contenant les Annexes. Ce second cahier est numéroté page 134 à 236.

Vous pouvez télécharger en format PDF les deux cahiers :
- Cahier 1 : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Cahier 2 : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est intéressant de le lire si vous avez des descendants nés à partir de 1963 qui seront concernés plein pot par le système universel à points.

Je précise que des simulations restent des simulations, tirer un plan sur la comète Francaouireich à 50 ans d'ici est une saprée gageure. Tous les dézinguages et toutes les adorations sont permises, mais restent de la pure spéculation.

La seule chose à retenir c'est que les salariés du privé - les plus nombreux - sont dans leur grand majorité sympathisants d'une remise à plat du système des retraites et que les disparités inégalitaires entre privé et  public  disparaissent au profit d'un système universel équitable et lisible
Kalawasa
Kalawasa
Messages : 4539
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 27 Juil - 7:22
Eddie a écrit:La seule chose à retenir c'est que les salariés du privé - les plus nombreux - sont dans leur grand majorité sympathisants d'une remise à plat du système des retraites et que les disparités inégalitaires entre privé et  public  disparaissent au profit d'un système universel équitable et lisible

Ben voilà ...Ce n'est quand même pas compliqué,non ?  Mais comme vous dites, cher Eddie, si ce n'est pas compliqué, ce n'est plus francaoui  clown
SylvetteB
SylvetteB
Messages : 1312
Date d'inscription : 27/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 27 Juil - 13:47
Kalawasa a écrit:
Eddie a écrit:La seule chose à retenir c'est que les salariés du privé - les plus nombreux - sont dans leur grand majorité sympathisants d'une remise à plat du système des retraites et que les disparités inégalitaires entre privé et  public  disparaissent au profit d'un système universel équitable et lisible

Ben voilà ...Ce n'est quand même pas compliqué,non ?  Mais comme vous dites, cher Eddie, si ce n'est pas compliqué, ce n'est plus francaoui  clown

je suppose que ce ne sera pas mis au niveau du public.
Rumba
Rumba
Messages : 2404
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : ça dépend :)

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 27 Juil - 15:14
Réputation du message : 100% (1 vote)
d'après ce qu'ils nous disent Sylvette, les retraites seront calculées de la même façon pour le public et pour le privé ce qui est normal   MAIS  MAIS  attendons la rentrée de septembre, à mon avis nous allons avoir les fonctionnaires dans la rue, parce que de leur côté ils risquent de perdre certains avantages.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 3 Aoû - 21:59
"Nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions", écrivait sans détour le candidat Macron dans son programme de campagne, en 2017.

Quand macron a fait la peau au code du travail on m' a dit : "c'était dans son programme il a élu pour appliqué son programme , c'est la démocratie ..."

Est-ce que pour les retraites il y a prescription?
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Sam 3 Aoû - 22:03
Rumba a écrit:d'après ce qu'ils nous disent Sylvette, les retraites seront calculées de la même façon pour le public et pour le privé ce qui est normal   MAIS  MAIS  attendons la rentrée de septembre, à mon avis nous allons avoir les fonctionnaires dans la rue, parce que de leur côté ils risquent de perdre certains avantages.

Parce que je viens pas de prendre 2 ans dans les dents ? Je viens de passer 3 semaines à Nimes sur un chantier en pleine canicule, de la folie et l'on me dit que je vais bosser jusqu'à 64 ans , l'age où on planque les personnes âgées quand il fait chaud !
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Dim 4 Aoû - 11:17
15 -

Younes Terre a écrit:(...)
Parce que je viens pas de prendre 2 ans dans les dents ?  Je viens de passer 3 semaines à Nimes sur un chantier en pleine canicule,  de la folie et l'on me dit que je vais bosser jusqu'à 64 ans , l'age où on planque les personnes âgées quand il fait chaud !

Cher Younes Terre, pour faire baisser votre température corporelle en raison d'un échauffement idéologique et comme vous n'avez pas eu l'occasion de lire mon billet plus haut dans ce fil qui vous montrait que dans sa mouture actuelle le projet de retraite à points était plus "social friendly" que le système actuel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
je colle ici deux tableaux ésplicatifs qui devraient vous ramener à la coolitude :

SYSTEME EN VIGUEUR A CE JOUR :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vous gagnez un à trois ans ans , à moins que vous n'ayez déjà à vos 62 balais la totalité des trimestres de cotisation exigée (qui sont différents des trimestres civils du calendrier) . Cela dépend de votre année de naissance :

"L'âge légal minimum de départ en retraite est de 62 ans depuis 2010. Néanmoins, pour toucher une retraite à taux plein, il faudra avoir cotisé un nombre de trimestres suffisants. C’est ce qu’on appelle la durée d'assurance. Or depuis la réforme de 2013, cette durée varie. En effet, la réforme prévoit le rallongement de la durée de cotisation d’ici à 2035, à raison d'un trimestre supplémentaire tous les 3 ans, jusqu'à 43 ans (soit 172 trimestres). De fait, la durée de cotisation dépend aussi de l'année de naissance :

Né à partir de 1973 : 172 trimestres
Né à partir de 1970 : 171 trimestres
Né à partir de 1967 : 170 trimestres
Né à partir de 1964 : 169 trimestres
Né à partir de 1961 : 168 trimestres
Né à partir de 1958 : 167 trimestres
Né en 1956 : 166 trimestres
Né en 1955 : 166 trimestres
Né en 1954 : 165 trimestres
Né en 1953 : 165 trimestres
Né en 1952 : 164 trimestres
Né en 1951 : 163 trimestres
Né en 1950 : 162 trimestres
Né en 1949 : 161 trimestres
"

A vous de vous situer dans ces tableaux.

A votre service Cher Ami.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Jeu 8 Aoû - 0:07
« L’objectif réel de la réforme des retraites, qu’Emmanuel Macron et son gouvernement veulent imposer, est de garantir la stabilité (voire la baisse) de la part des retraites publiques dans le PIB, de passer du système actuel fournissant certaines garanties aux salariés en [matière] de taux de remplacement et d’âge de départ à la retraite à un système flexible permettant d’utiliser les retraites comme variable d’ajustement des finances publiques. Comme pour l’allocation chômage, le système est étatisé, le rôle des syndicats est réduit. C’est le rôle du rapport Delevoye de masquer cet objectif par un tour de bonneteau, en détournant l’attention vers l’universalité et la contributivité du nouveau système...

Lire la suite ici → [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Jeu 8 Aoû - 1:13
16 -

Younes Terre qui ira probablement à la retraite sous le système injuste actuel a écrit:
« L’objectif réel de la réforme des retraites, qu’Emmanuel Macron et son gouvernement veulent imposer, est de garantir la stabilité (voire la baisse) de la part des retraites publiques dans le PIB, de passer du système actuel fournissant certaines garanties aux salariés en [matière] de taux de remplacement et d’âge de départ à la retraite à un système flexible permettant d’utiliser les retraites comme variable d’ajustement des finances publiques. Comme pour l’allocation chômage, le système est étatisé, le rôle des syndicats est réduit. C’est le rôle du rapport Delevoye de masquer cet objectif par un tour de bonneteau, en détournant l’attention vers l’universalité et la contributivité du nouveau système...


Il est évident que je n'ai ni la compétence ni même la prétention de pouvoir débattre sur un pied d'égalité avec un économiste de renom et chercheur directeur de recherches au CNRS (institution où j'ai pu sévir un moment), l'éminent professeur Henri Sterdyniak. Je relève cette phrase pivot dans son développement ésposé dans le lien proposé par l'essellent Younes Terre :

"C’est oublier qu’un système d’assurance sociale doit être redistributif, assurer des taux de remplacement plus élevés aux revenus les plus faibles, tenir compte de la pénibilité de la carrière et des possibilités de rester en emploi.""

Si j'ai bien lu le rapport Delevoye, le système comportera une part redistributive (essentiellement supportée par l'encadrement) qui s'approcherait toutes choses égales par ailleurs du principe de la répartition actuelle de la retraite de base de la Sécu (inconnue des fonctionnaires) dans la mesure où il est justement participatif au profit des catégories aux revenus faibles, notamment en instaurant, comme au Danemark, une pension basale minimale dont le montant dépasse les aides sociales dédiées des minima vieillesse.

Un bonus de pénibilité de carrière est également prévu, avé une possibilité de départ à la retraite légale avancée.

Cette réforme s'inscrit dans un dispositif systémique et il convient de l'articuler avé d'autres réformes structurelles. Par exemple les "possibilités de rester" dans l'emploi sont prises en compte avé les nouveaux dispositifs sur la formation tout au long de la vie avé validation des acquis. Les périodes de formation donnent lieu à l'acquisition de points.

Là où je contredirais H.S. concerne son rangement du Danemark dans les pays à faibles pensions. Au Danemark, dans les années 1990, du balayeur au PDG, la retraite de base était la même pour tous de l'ordre de 1550 €. Les complémentaires retraite souscrites individuellement ajoutant du beurre dans des épinards déjà bien gras ; une trentaine d'année plus tard le système francaoui comme toujours autoproclamé the best in the world  n'est pas encore en mesure d'arriver à cette somme pour la retraite de base privée moyenne.

De toute façon quand l'on est de gauche l'on est contre tout ce qui n'est pas de gauche certifiée halal, casher, canonique, torahnique, etc.

Mais perso je prends, le diable se cachant dans les détails, il est important de prendre en compte dans ses réflexions les coups de banderilles données par des opposants à tout projet, dans la limite du raisonnable, de l'acceptable et surtout du faisable.
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 13 Aoû - 21:23
Réputation du message : 100% (1 vote)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 13 Aoû - 23:30
19 -

Si par hasard sur ce convivial Forum sympa il y avait des membres mâles ou femelles de 70 ans et plus qui voient ce placard vous leur cassez le moral en les culpabilisant.
avatar
Jean Trancène
Messages : 547
Date d'inscription : 14/01/2019
Age : 77
Localisation : AHP

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mer 14 Aoû - 6:27
En attendant la retraite à points, ça risque d'être point de retraite ....Crying or Very sad
Charly
Charly
Messages : 2964
Date d'inscription : 27/10/2017
Localisation : Ardenne Belge

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mer 14 Aoû - 7:15
Jean Trancène a écrit:En attendant la retraite à points, ça risque d'être point de retraite ....Crying or Very sad

Merci pour les retraités qui travaillent Twisted Evil
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 20 Aoû - 12:07
EddieCochran+ a écrit:19 -

Si par hasard sur ce convivial Forum sympa il y avait des membres mâles ou femelles de 70 ans et plus qui voient ce placard vous leur cassez le moral en les culpabilisant.

Pour remonter le moral à tous le monde : Bernard Arnault est passé devant Bill Gate et devient la deuxième fortune mondiale ! Cocorico !
Si non :


La France mal classée pour l’espérance de vie en bonne santé
L’espérance de vie en bonne santé est de 64,1 ans chez les femmes et 62,7 chez les hommes en France, en dessous de la moyenne européenne.

Par Sandrine Cabut Publié le 19 février 2019

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



avatar
Jean Trancène
Messages : 547
Date d'inscription : 14/01/2019
Age : 77
Localisation : AHP

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mar 20 Aoû - 17:50
Retraite à point  Ob_e4d2c7_321283-10150376908732317-317164777-n-1
Kalawasa
Kalawasa
Messages : 4539
Date d'inscription : 15/10/2017

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

le Mer 28 Aoû - 7:17
Réputation du message : 100% (1 vote)
Retraite par répartition, par capi ou par points : on s'en fout . Ce qu'il faut, c'est augmenter le nombre de cotisants, en ouvrant les frontières . La France est très bien placée, et est championne d'Europe du taux de natalité !

C'était la théorie en vogue il y a encore une vingtaine d'années . Comment peut-on sortir des conneries pareilles ....
Contenu sponsorisé

Retraite à point  Empty Re: Retraite à point

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum