Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Aller en bas
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Fil des cogitations orphelines de fils - Page 2 Empty Fil des cogitations orphelines de fils

le Ven 9 Aoû - 13:40
Rappel du premier message :

Il arrive quelquefois que l'on ne trouve pas de fil consacré à un thème pour lequel il nous vient une idée et dont on estime qu'il n'a pas vocation à initier un nouveau fil.


Ce fil-ci est la solution à ce stressant problème, il accueille tous les messages orphelins d'un fils dédié.

Je l'inaugure de suite en déposant la remarque que je me faisais sur l'ingratitude de l'Histoire envers des personnages qui ont été à l'origine d'une décision remarquable qui aurait pu leur apporter la reconnaissance appuyée de la collectivité mais malheureusement ce ne fut pas le cas. 

Je regardais hier soir Secret d'Histoire à la téloche des Sévices publics dont le sujet portait sur la vie du second et dernier empereur du Brésil Pedro II. Ce couronné exotique et néanmoins lusitanien d'éstraction avait patiemment œuvré à abolir l'esclavage au Brésil. Quand cela fut entériné, il fut remercié par les gens d'influence au pouvoir qui le jetèrent avé sa famille dans l'exil et proclamèrent la République.

Les peuples concernés sont parfois déconcertants. Heureusement que la République française lui organisa des funérailles dont l'éclat et l'ampleur furent comparables aux funérailles nationales de Victor Hugo. Le grand écrivain et poète avait d'ailleurs été un ami proche  de Pedro II, les deux hommes s'appréciant énormément.

Jean Trancène
Messages : 547
Date d'inscription : 14/01/2019

Fil des cogitations orphelines de fils - Page 2 Empty Re: Fil des cogitations orphelines de fils

le Lun 2 Sep - 6:59
Réputation du message : 100% (1 vote)
Et toujours la provoc...Ils (elles) commencent à nous les briser menu avec leur religion de m.....

Fil des cogitations orphelines de fils - Page 2 112599386_o
hubert.de.boisredon
hubert.de.boisredon
Messages : 1154
Date d'inscription : 03/01/2019
Localisation : lyon

Fil des cogitations orphelines de fils - Page 2 Empty Re: Fil des cogitations orphelines de fils

le Lun 2 Sep - 11:38
morbleu
tiens et sans rigoler, ça se passe pas au burkina faso, pourtant, mais dans notre douce France !
et c'est pas en apercevant les burkini fachos, sinon, j'aurais mis les voiles (c'est de l'humour, hein, à destination des coincés, dieu mercy, il n'en est point céans, du moins l'espère je….)
bref...
une histoire vraie, rapportée par un de mes potes (enfin, une relation de vélo) que je relate telle qu'elle, un post de ce matin, lequel m'a laissé comme deux ronds de flan (selon l'expression bien connue)

"En fouillant dans les papiers de ma Maman j’ai trouvé son contrat obsèques, elle nous a toujours dit :ne vous inquiétez pas mes obsèques sont réglés
En lisant ces documents ce n’est absolument pas le cas, et nous sommes face à une arnaque de première et faite par la Banque postale ( ex Chèques postaux) donc à la base l’état .
Le contrat porte le Nom de Résolys
Il a été signé en septembre 2003 pour garantir un capital de 2500€ avec des cotisations mensuelles de 33.30€
Ce qui fait qu’à la date d’aujourd’hui elle à versée 192 cotisations de 33.30€ soit la somme de 6.393,60€
J’ai donc appelé ces gens et il m’a été confirmé que non seulement elle n’avait droit pour ses obsèques qu’a un capital de 2500€ la différence de 3893.60€ étant le gain de la Banque postale
Et que le prélèvement de 33.30€ continuerai jusqu'à son décès soit 399.60€/an
Et que si nous voulions arrêter elle n’aurait plus qu’un capital d’environ 1500€ !!!!!!
La personne que j’ai eu au téléphone m’a gentiment fait comprendre que ma Maman avait été victime de son conseiller qui lui avait fait cocher cotisation Viagère au lieu de cotisation unique et de donc de voir avec ce dernier tu parles que le conseiller de l’époque il n’est plus là
Voila une grosse anarque Alors publiez ce message que tout le monde sache comment la Poste abuse les personnes âgées Maman avait 78 ans à la signature"

à bon entendeur salut !
bon, c'est juste un gars avec lequel je mouline (à vélo), sa prose est assez primaire, mais il pédale bien, et dans son sillage, c'est le pied !
mais crévindiou, si c'est bien vrai, ce dont je ne doute guère, ben, aux chiottes, la banque postale !
et gaffe, surtout si vous avez "le zob sec"  (je plaisante là, pour détendre) !
évidemment 
hub'
EddieCochran+
EddieCochran+
Messages : 4145
Date d'inscription : 15/10/2017

Fil des cogitations orphelines de fils - Page 2 Empty Re: Fil des cogitations orphelines de fils

le Mar 3 Sep - 2:23
26 -

Cette histoire de Branque postale me renvoie à l'esprit une autre qui nous est arrivée et qui perdure depuis pour mon épouse et moi. En 2002, quelques jours après l'entrée en vigueur de l'Euro, un membre de notre famille décède et nous étions ses ésécuteurs testamentaires. Le De cujus comme disent les notaires avait un compte à la Branque postale dont la destination finale (si j'ose dire) était le règlement de ses frais de funérailles, de la tombe et d'autres bisbilles administratives qui incombent aux morts et qu'acquittent les vifs tenus par eux.

Avé le magnifique livret jaune (une couleur prémonitoire d'ennuis semble-t-il) accompagnés de la procuration idoine et du certificat de décès nous nous sommes rendus près le bureau de poste qui était l'honorable dépositaire du magot pour faire payer la facture du croque-mort et pour fermer le compte. Première surprise, les préposés étant non formés à l'introduction de la monnaie fiduciaire appelée €uro pédalaient sur leur clavier d'ordinateur et faisaient les conversions avé une calculette et pas via l'écran ! Ne pouvant faire clore le compte et régler le prestataire des funérailles par virement bancaire parce que le numéro de compte courant postal de la société hyper connue de pompes funèbres n'était pas renseigné sur la facture, nous nous miment d'accord pour prendre la somme en liquide et nous rendre chez le chahuteur de macchabées pour le payer la mano en la mano. Nous étions convenus de revenir quelques temps plus tard dans l'année pour mettre un terme définitif à ce livret et retirer pour le compte de la succession l'argent qui restait .

Plus tard dans l'année nous nous rendîmes chez les banquiers postalisés et demandèrent la clôture du compte. Quelque chose clocha : le serveur central de la BP exigeait que l'on laissât un €uro en dépôt de garantie, laquelle l'on ne le sut pas plus que la guichetière. La préposée prit son courage à deux mains pour appeler de sa main libre les grands pontes à Marseille qui s'occupaient des comptes de PACA. Ces derniers déclarèrent eux aussi leur impuissance face à la machine qui tenait à tout prix à garder un €uro en stock et qui refusait de mettre un terme définitif à l'ésistence de ce livret. Le problème venait de Paris, voici ce qui nous fut dit. Là, si c'est Paris, alors l'on s'incline avé respect et l'on attend l'intervention divine du pape de Bercy et du camerlingue de la Rue de Ségur.

Nous fûmes invités à revenir liquider cette affaire à la date anniversaire de l'ouverture du compte au cas où les cerbères électroniques de la Branque postale auraient été amadoués suffisamment pour relâcher leur sournoise vigilance et laisseraient filer de leur gamelle cette esquille de un €uro qui faisait des petits.

Evidemment rien ne fut possible à cette date. Nous éprouvons tous les ans de l'irritation en imaginant les coûts d's-ploitation de la BP qui sont nettement supérieurs à la valeur de la  somme capitalisée dérisoire qu'ils sont censés couvrir en bon pépère de famille, et Dieu sait si La Poste est une grande famille.

Entre temps nous reçûmes par La Poste un relevé de compte pour 1 € et ses mirobolants intérêts ! Depuis 17 ans, c'est le même rituel. Nous allons allègrement vers une capitalisation de 3 €. La richesse n'a visiblement pas de prix pour la Branque Postale. Ou du moins avait, car fin 2018 nous recevions un courrier nous annonçant qu'à défaut de mouvement sur ce compte qui ruinait les finances en détresse de l'Oiseau Bleu  les sommes qu'il contenait seraient versées fin 2019 à la Caisse des Dépôts et des Consignations et que dès lors elles seraient inaliénables par nous. Le grand retour de Kafka, car en janvier un relevé de compte nous informait des intérêts produits en 2018. 

Je pense que quand la lettre qui nous annoncera la mort définitive de ce compte postale déposé et consigné nous parviendra je me fendrai d'un courrier au Canard Enchaîné !  Very Happy  

La French Touch à l'image du jacobin pays, anti citoyenne, tatillonne, procédurière, chafouine, vieillotte, inefficiente et dispendieuse mais qui n'a jamais tort.
Contenu sponsorisé

Fil des cogitations orphelines de fils - Page 2 Empty Re: Fil des cogitations orphelines de fils

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum