Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Aller en bas
Younes Terre
Younes Terre
Messages : 2300
Date d'inscription : 07/04/2018

Nouvelles du Moyen Orient ( et plus si affinités )  Empty Nouvelles du Moyen Orient ( et plus si affinités )

le Mer 18 Sep - 21:25
-Ren- a écrit:Demat !
...vais prendre un peu le temps de revenir ce midi sur l'opération militaire particulièrement importante de samedi, en proposant plusieurs points de vue choisis (de la géopolitique, certes, mais nous le savons, dans une région où politique et religion sont -malheureusement- intimement liés)

Je commence par mon blog favori en la matière (l'article date du samedi même) :
(...) Les drones houthis, et peut-être quelques missiles les accompagnant, se sont abattus sur les principales raffineries saoudiennes, obligeant le royaume wahhabite à stopper la moitié de sa production pétrolière, soit 5% de la production mondiale ! Les systèmes de défense anti-aérienne américains, eux, n'ont rien vu passer.

On se rappelle avec délice ce grassouillet prince saoudien, un petit comique celui-là, qui assurait la bouche en cœur il y a quelques jours que son pays pourrait annihiler l'Iran en huit heures. Apparemment, les Houthis en pyjama ne sont pas encore au courant de cette toute-puissance saoudienne et, à Téhéran, on en rit encore...

La seule chose que Riyad semble réaliser à peu près correctement, c'est manigancer contre ses adversaires diplomatiques. Enlisés jusqu'à la moelle au Yémen, incapable de faire quoi que ce soit contre l'Iran sans geindre pour que leurs parrains américains viennent à la rescousse, les Saoudiens ne trouvent rien de mieux à faire que tenter d'isoler... la Turquie à Chypre (...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je passe ensuite à Moon of Alabama, point de vue partisan mais qui propose des cartes précises. Article de samedi :
Dix drones contrôlés par les forces yéménites houthis ont frappé deux des plus importantes installations pétrolières saoudiennes la nuit dernière et ont causé plusieurs gros incendies (...) La deuxième cible fut une raffinerie près de Khurais, à 190 km (118 milles) plus loin au sud-ouest. Elle se situe dans le deuxième plus grand champ pétrolier du pays. Les deux installations se trouvent à plus de 1 000 km (600 miles) du Yémen.

L’Arabie saoudite n’a pas de défense aérienne qui protège ses installations pétrolières contre les attaques venant du sud (...)

Le porte-parole des forces armées houthis a revendiqué l’attaque d’aujourd’hui : "Cette opération est l'une des plus importantes menées par nos forces dans les profondeurs de l'Arabie saoudite, après une opération de renseignement précise, une surveillance pointue et la coopération d'hommes honorables et libres dans le Royaume."

Cette information que des Saoudiens en Arabie saoudite puissent coopérer rendra les dirigeants saoudiens encore plus paranoïaques qu’ils ne le sont habituellement. Il se peut bien que les drones aient été lancés de l’intérieur de l’Arabie Saoudite et que leur point de lancement fût beaucoup plus près de la cible qu’on ne le pense (...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Article d'hier :
L’attaque de samedi contre le complexe de traitement de pétrole et de gaz saoudien à Abqaiq a touché ses capacité de stabilisation du brut (...) Peu de temps après l’attaque, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, est passé en mode blâmer l’Iran (...)

Le ciblage de cette attaque a été réalisé avec une connaissance détaillée du processus et de ses dépendances (...) Les frappes étaient extrêmement précises. Les forces armées yéménites ont affirmé avoir attaqué l’installation avec dix drones ou missiles de croisière. Mais les résultats sur ces cibles ne ressemblent à rien de tel. Un total de 17 résultats avec un ciblage aussi précis laisse supposer qu’il s’agissait d’une sorte de drone ou de missile avec un contrôle humain dans le processus. Ils peuvent avoir été lancés à partir de l’Arabie saoudite.

Il n’y a pas encore d’information sur les dégâts causés à Khurais, la deuxième cible des attaques.

Les États-Unis et Israël peuvent réaliser de telles attaques. L’Iran probablement aussi. Le Yémen semble peu susceptible de disposer de cette capacité sans s’appuyer sur un soutien important ailleurs. La planification de cette opération a dû prendre des mois (...)

L’Arabie saoudite ne dispose d’aucun moyen de défense contre ce type d’attaque. Les États-Unis ne disposent d’aucun système pouvant être utilisé à cette fin. La Russie est le seul pays à pouvoir fournir le matériel nécessaire. Il serait extrêmement coûteux, et toujours insuffisant, de protéger toutes les installations vitales des Saoudiens contre des attaques d’essaims similaires (...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et enfin cette réflexion lue sur FB :
Des images satellites publiées par la chaîne d’information américaine Fox News montrent que les frappes des drones yéménites, troisième du genre, contre les raffineries d'Ach-Charghiya (Est saoudien) ont été d'une redoutable précision. Dans son édition du dimanche, l'éditorialiste de Raï al-Youm n'écarte pas une implication des cellules de dissidence anti-Riyad dans cette opération réussite surtout que le communiqué du porte-parole de l'armée yéménite, le général Yahya Saree, émis peu après l'attaque du 14 septembre, rend un vibrant hommage aux « braves gens en Arabie saoudite » qui ont aidé à ce que « l'opération réussisse ». Mais qui sont ces « braves gens » ?

Alors que le secrétaire US à l'Énergie vient d'accuser l'Iran d'avoir tiré des missiles de croisière contre la raffinerie saoudienne, provoquant les rires des experts qui se demandent à quoi servent autant de systèmes d'interceptions de missiles US plantés en Arabie saoudite et dans les pays limitrophes, certains observateurs tournent les yeux vers l'Arabie saoudite elle-même : Est-il possible qu'un réseau composé d'opposants au régime saoudien soit à l'origine d'un vaste travail de renseignement étant à l'origine de cette frappe ? Si cela est le cas, il devrait s'agir d'une combinaison du couple Renseignement-Action militaire qui vient de marquer un tournant stratégique dans la guerre. Ce réseau qui aurait bénéficié du soutien des opposants à Ben Salmane et à ses projets fous, pourrait avoir des accointances dans la plus haute sphère du pouvoir, ce qui lui a permis de mener à bon terme sa mission (...) Alors qu'Ansarallah continue son avancée au sol dans les trois provinces du Sud saoudien - Jizan, Najran, Asir, l'aide et l'appui du peuple saoudien seraient leur plus grand allié : après tout Ansarallah a bien promis de « provoquer un effondrement du régime Salmane » et ceux et celles des Saoudiens qui sont d'accord avec son point de vue ne cessent de gagner en nombre.

Les images satellites tournées sur les locaux des deux raffineries qu'a projetées Fox News montrent 19 points d'impact (...) Certains médias espèrent voir une relance de productions saoudiennes d'ici les heures à venir, mais les spécialistes écartent d'emblée cette hypothèse et donnent un délai de plusieurs semaines (...) Ansarallah ne bluffe pas quand il dit qu'il est capable de « faire éclater l'économie saoudienne » (...)

L'attaque du 14 septembre impliquant les 10 drones contre les deux raffineries de l'Est saoudien n'est pas la première. Mais la réaction américaine à cette attaque en est une: le 14 mai dernier, le pipeline Est-Ouest a été visé dans des circonstances similaires provoquant une interruption du flux pétrolier de 24 heures. Le méga gisement pétrolier Al Shaybah dans l'Est saoudien a été également pris pour cible le 7 août. Dans l'un comme l'autre cas, les drones yéménites ont traversé une trajectoire de quelque millier de kilomètres toujours à l'insu des radars et des systèmes d'interception saoudiens (...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum