Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

" les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 17 Nov - 20:47
Rappel du premier message :

En guise d'introduction , très bonne synthèse  de la situation.



Dernière édition par Younes Terre le Jeu 21 Déc - 21:53, édité 1 fois

EddieCochran+
Messages : 1205
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Lun 7 Mai - 0:18
Virginie C. est mignonne et travailleuse, mais malheureusement pour elle son timbre de voix passe très mal. Elle a besoin de cours avé une orthophoniste pour éduquer sa voix  selon les exigences de l'audiovisuel.

Ceci étant, si demain les mêmes tendeurs de crachoirs devant les gares se mettaient soudainement à faire l'éloge de la grève, évidemment FI pardonnerait aux "media libres" détenus par les gros richards ennemis du peuple et ils ne tomberont pas sous les feux de la critique de la chaîne tangéroise

Qu'attendez-vous Cher Younes ? Que les gens d'un bord disent du bien de ceux du bord opposé ? En Francaouireich jamais !

Par ailleurs, la multiplication des chaînes d'infos conduit les journaleux au bavardage débilitant pour monopoliser l'antenne plus que les concurrents.

Il y a 150 000 cheminots, statutaires ou non, il y a des millions de gens qui prennent chaque jour le train quand il n'y a pas grève, arithmétiquement il y aura plus de mécontents potentiels parmi les voyageurs lésés par la grève que parmi les cheminots qui la suivent. Et parmi les voyageurs il y a des millions de contribuables de plus que parmi les cheminots pour payer les 50 milliards de la dette de la SNCF avé leurs impôts.

Et tout de suite les grands mots totalement absurdes et faux : les media ne sont pas contre la démocratie, sans eux nos gouvernants feraient encore plus n'importe quoi. Les media d'Etats totalitaires, oui, eux desservent la démocratie (inexistante). Chez nous non, mais hélas ils ne servent pas toujours l'intelligence et le sens critique. 

(Je ne mets pas de s à les media car c'est déjà le pluriel du latin medium (sans é), c'est mon choix, les autres font comme ils l'entendent)
Younes Terre
Messages : 186
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Lun 7 Mai - 1:03
Eddie a écrit:Qu'attendez-vous Cher Younes ? Que les gens d'un bord disent du bien de ceux du bord opposé ? En Francaouireich jamais !

Au moins vous reconnaissez que la presse qui se prêtant libre et indépendante est du bord de ceux qui les possède , c'est déjà un bon début!
Younes Terre
Messages : 186
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Lun 7 Mai - 1:15
Eddie a écrit:Il y a 150 000 cheminots, statutaires ou non, il y a des millions de gens qui prennent chaque jour le train quand il n'y a pas grève, arithmétiquement il y aura plus de mécontents potentiels parmi les voyageurs lésés par la grève que parmi les cheminots qui la suivent. Et parmi les voyageurs il y a des millions de contribuables de plus que parmi les cheminots pour payer les 50 milliards de la dette de la SNCF avé leurs impôts.

L'équivalent du passe Navigo est à 400 euro à Londre , là où il coute 60 euro en France ...
Les milliards de dette de la SNCF doivent être comparé aux actifs , les milliers de kilomètre de lignes TGV par exemple qui sont notre propriété collective .
Il faut faire la part des chose , même les plus critique de la SNCF reconnaissent que le statut de la SNCF représentent une très faible part dans la dette de la SNCF ...
Les contribuables de EDF vont payer une très faible part du surcoût des EPR comparativement à l'ensemble des contribuables qui payent de l'électricité , les militaires vont payer très peu du surcoût de la remise à niveau de la dissuasion nucléaire de la France! Des arguments aussi stupides j'en pond autant que vous voulez cela marche à tous les coup ...
Grace au brexit l'Angleterre va retrouver la liberté de renationaliser les compagnie de chemin de fer ! La Suéde aimerai faire de même ...
avatar
EddieCochran+
Messages : 1205
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Lun 7 Mai - 8:57
102 -

Mais bon sang il ne dort jamais cet homme ?

Cher Younes, ne faites pas semblant de comprendre autre chose que ce que j'écris. Je n'ai rien contre le fait d'être mis en boîte à condition que ce soit dans le cadre d'un trait d'humour et je rirai avé les moqueurs, mais cette manie de vouloir classer les gens dans des catégories sociales et économiques selon un critère idéologique du XIX° siècle me coure sur le haricot tant elle est décalée et désobligeante à la longue.

Le temps des machines à vapeur comme celui du collectivisme est révolu. Que le monde n'évolue pas dans le sens que vous le souhaiteriez soit, mais hélas pour vous comme pour moi et tous les autres il nous entraîne dans ses errements. L'on ne peut pas physiquement surfer contre la vague. Nous ne sommes que 65 millions de Francaouis dans un monde de huit milliards d'estrangers qui bougent. Notre seule chance de ne pas être engloutis dans le rouleau consiste à tout faire pour surfer sur la crête de la vague, aussi difficile et pénible cela soit-il.

Les combats menés au nom d'un argumentaire - très respectable certes - adapté aux situations du passé ne sont que des barouds inutiles dont l'issue est celle de Roncevaux.

Nous devons nous réinventer, ensemble, et en force unis en priorité avé ceux qui nous ressemblent, càd pour ce qui est du Francaouireich avé nos concitoyens de l'Europe. La devise belge est adaptée à ce que j'invoque : "l'union fait la force".
Younes Terre
Messages : 186
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Jeu 10 Mai - 23:23
En Espagne quand la secrétaire d'Etat à la communication est filmée en flagrant délit de dérapage verbal, la séquence est dans tous les médias... sauf à la télévision publique,

La télévision publique espagnole, plus que jamais soupçonnée de rouler pour le gouvernement. Alors que depuis quelques jours ses femmes journalistes ont initié un mouvement de protestation inédit pour dénoncer un traitement biaisé de l’information, en portant des vêtements noirs à l'antenne, un nouveau cas de censure vient mettre le feu aux rédactions du groupe audiovisuel public espagnol. Ce mardi, comme le relatent la plupart des médias nationaux, la rédactrice en chef de la station RTVE à Valence, Arrantxa Torres, a annoncé sa démission. En cause, la décision de sa hiérarchie de ne pas diffuser une séquence pour le moins embarrassante pour la secrétaire d’Etat à la Communication du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy.

La scène a eu lieu lundi dans la ville d’Alicante où le chef du gouvernement, en visite officielle, a été accueilli sous les huées et les sifflets d’une manifestation de retraités. Sur place ce jour-là, une journaliste de télévision locale filme l’arrivée du chef du gouvernement mais surtout capture par hasard la réaction de sa secrétaire d’Etat à la Communication… visiblement irritée par la manifestation de retraités. "Ça donne envie de leur faire un bras d'honneur et de leur crier d’aller se faire foutre" glisse à voix basse la secrétaire d’Etat dans un ricanement.

Le mépris du pouvoir de droite En France et en Espagne sont identique à ce qu'il semblerait...quand au contrôle de la presse....
avatar
Kalawasa
Messages : 1403
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 11 Mai - 11:23
Une ONG spécialisée dans la lutte contre la cyberviolence (Respect Zone) a étudié le phénomène de la haine anti-journaleux (les merdias, les journalopes, et autres grâcieusetés...).

En un an, elle a relevé 45 000 messages anti-journalisme (par mois ! )

Partant du principe qu'il n'y a pas de fumée sans feu, la presse devrait quand même avoir le courage de faire son auto-critique...Mais comme elle est aux mains d'un groupuscule de capitalistes qui bouffent dans la main du pouvoir politique (qui les subventionne scandaleusement ! ), ça ne va pas être facile !  Evil or Very Mad
avatar
Rumba
Messages : 750
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : ça dépend :)

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 11 Mai - 11:50
Réputation du message : 100% (1 vote)
""" (les merdias, les journalopes, et autres grâcieusetés...)."""

j'adore  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Younes Terre
Messages : 186
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Mer 16 Mai - 19:57


avatar
EddieCochran+
Messages : 1205
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Dim 20 Mai - 12:49
107 -

Mme Aude Lancellin est une pro, elle parle bien, un exposé bien construit pratiquement sans jamais consulter ses notes, bravo.

Je m'amusais du regard sombre de Dolorès observant d'un air envieux sa collègue Aude. Les femmes sont sans concession entre elles.

J'aimerais comprendre de quelle manière RFI envisage de trouver une voie entre l'emprise capitalistique et l'intrusion des pouvoirs publics dans le fonctionnement des media d'information et d'opinion. Un domaine sans argent privé et sans argent public supposerait que le consommateur paye le prix de cette industrie qui ne se nourrit pas simplement de nouvelles fraîches et de beaux sentiments. Le ferait-il ?

Quel programme derrière cette énième diatribe anti magnats de la presse ? Je suis tout prêt à l'entendre, ici dans ce forum et dans d'autres nous dénonçons depuis des années ce que nous appelons les media zozordres.
Younes Terre
Messages : 186
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Dim 20 Mai - 14:01
EddieCochran+ a écrit:107 -

J'aimerais comprendre de quelle manière RFI envisage de trouver une voie entre l'emprise capitalistique et l'intrusion des pouvoirs publics dans le fonctionnement des media d'information et d'opinion. Un domaine sans argent privé et sans argent public supposerait que le consommateur paye le prix de cette industrie qui ne se nourrit pas simplement de nouvelles fraîches et de beaux sentiments. Le ferait-il ?
Eddie
J'imagine que ce que vous nommé RFI c'est pas Radio France Internationale, mais le MEDIA.
Donc en gros il existe encore quelques Media plus ou moins indépendant de Magna , comme le Canard enchainé ou Media part qui n'ont pas de pub et vives de leurs abonnés et acheteurs occasionnels . Pour Médiapart l’accès des principales publications est réservée aux abonnés.
Le model du Média est différent , les socio se cotisent pour offrir du contenu en libre accès . Quel que soit ta participation une personne égal un voix pour voter donner son avis ..Le fait d'être socio est incessible sauf à ses enfants ...Il y a de socios correspondant qui peuvent transmettre des infos et des reportages et former un réseau.
Donc oui les moyens sont extrêmement limités , ce qui suscite chez vous un peu de moquerie ou d'ironie ( Le coté amateur )
Chaque jour de la semaine un journal d'actualité de 30 mn est offert pour un cout de production de 5 000 euro environ si vous voulez savoir.
Le Média se fait étrier par la presse mainstream ( très injustement selon moi ) , mais en général au minimum elle reconnait l'originalité et l’intérêt de sa structure et de son mode de financement .
Mais bon je ne suis pas certain que c'était l'objet de votre question .
avatar
Kalawasa
Messages : 1403
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Dim 20 Mai - 14:35
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je suis prêt à payer un certain prix pour un journal indépendant et impartial (genre Canard).

Le problème actuellement, c'est que tous les journaleux se sont transformés en juge, procureur, prof, donneur de leçon de morale, avec une forte dose d'intellectualisme...
avatar
EddieCochran+
Messages : 1205
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Dim 20 Mai - 16:50
110 -

Younes Terre a écrit:(...)
Eddie
J'imagine que ce que vous nommé RFI c'est pas Radio France Internationale, mais le MEDIA.
(...)

Plus précisément Radio France Insoumise.

J'apprécie le MEDIA, les gens qui y travaillent font leur boulot avé sérieux et conviction. Mais c'est justement ces convictions qui m'interpellent quand elles sont convaincues et non convaincantes. Je le dis fréquemment la dénonciation est nécessaire, mais quand elle est permanente sans contre proposition constructive elle finit par manquer son but. A force de crier au loup l'on ne voit plus le requin qui sommeille en l'homme.

J'ignorais ses modes de financement et de fonctionnement. Je reconnais que c'est intéressant, mais que ça ne touche pas un lectorat ou auditoire aussi large que les tabloïds et les télés réalité ou les chaînes d'infos en continu, les plaies des media actuels.
Contenu sponsorisé

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum