Forum sympa : Hères du Temps
Hélez le bord, présentez-vous à la coupée, bienvenue à vous !

Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

" les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 17 Nov - 20:47
Rappel du premier message :

En guise d'introduction , très bonne synthèse  de la situation.



Dernière édition par Younes Terre le Jeu 21 Déc - 21:53, édité 1 fois

Charly
Messages : 1703
Date d'inscription : 27/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Jeu 29 Nov - 14:40
Manifestations des Gilets jaunes: appel à «bloquer» RTL ce vendredi à Bruxelles!

De nombreux Gilets Jaunes qui tentent sur les réseaux sociaux de motiver les troupes pour manifester ce vendredi à Bruxelles voudraient non seulement y bloquer la rue de la Loi, mais aussi les médias… dont le siège de RTL à Schaerbeek.


Tandis que la défiance envers les médias est palpable au sein du mouvement de protestation citoyen dit des Gilets Jaunes, d’aucuns, parmi eux, appellent aujourd’hui sur les réseaux sociaux à « bloquer » ce vendredi les infrastructures de la chaîne de télévision RTL, à Schaerbeek, ainsi que celles d’autres médias qui ne sont pas cités nommément.

Parallèlement, les appels à se rendre jusqu’aux portes du bureau de Charles Michel – c’est-à-dire au 16 rue de la Loi, en zone « neutre », où il est interdit de manifester – sont toujours d’actualité. Sur l’un des groupes Facebook où les potentiels manifestants tentent de s’organiser, il y a, par exemple, plus de 10.000 personnes qui se disent « intéressées », mais, pour le moment, qu’un peu plus d’un millier qui se dit prêt à réellement « participer » à l’initiative citoyenne.
Lunettes de natation

Depuis l’annulation de la manifestation qui avait officiellement été autorisée, le bourgmestre de Bruxelles a d’ores et déjà fait savoir que « ses » policiers ont reçu pour consigne d’inviter « gentiment » les éventuels manifestants à « rentrer chez eux ».

Du côté des Gilets Jaunes, d’aucuns conseillent en conséquence de cacher sa chasuble jaune fluo jusqu’au dernier moment et de se munir de lunettes de natation pour résister aux gaz lacrymogènes tout au long de la manifestation ! D’autres encore appellent les policiers à bien faire la distinction entre les potentiels casseurs qui auront fait le déplacement et les honnêtes citoyens qui tenteront de manifester dignement.
avatar
EddieCochran+
Messages : 2256
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Dim 2 Déc - 12:15
150 -

 Piqué sur ozap Pure Medias

Audiences : BFMTV surpuissante et troisième chaîne de France, 
records historiques pour LCI, CNews et franceinfo


Publié par Florian Guadalupe
Dimanche 02 Décembre 2018  @FlorianGua

Les manifestations des Gilets jaunes ont de nouveau boosté les audiences des chaînes d'information en continu.

Acte III. Hier, troisième grande journée de mobilisation des Gilets jaunes partout en France, nombreux ont été les Français devant leur poste de télévision pour suivre les événements. La journée d'hier a été notamment marquée par les violences à Paris, en raison de la présence de casseurs aux alentours des manifestations. Hier soir, le ministre de l'Intérieur a dressé un triste bilan humain de plus de 100 blessés, dont un Gilet jaune "en urgence absolue" après avoir été percuté par une grille rue de Rivoli.
BFMTV surpuissante, records historiques pour LCI, CNews et franceinfo

Ces incidents ont ainsi été retransmis, analysés et décryptés en direct sur les chaînes d'information en continu, qui ont vu leur audience nettement progresser. Sur la journée, BFMTV a signé une très belle part d'audience moyenne de 9,6% selon Médiamétrie ! La chaîne info du groupe Altice est ainsi troisième chaîne de France, devant France 3 (8,2% de PDA) et M6 (5,8% de PDA). Seules TF1 (18,6% de PDA) et France 2 (12,2% de PDA) la devancent. BFMTV est donc de nouveau au plus depuis le 4 avril 2017 (13,9%), jour du débat "à 11" entre les candidats au premier tour de la présidentielle.

CNews s'offre également un record d'audience historique hors époque iTELE. La chaîne info du groupe Canal+ réalise une performance remarquable avec une part d'audience moyenne de 3,9% des individus de quatre ans et plus ! Elle se positionne largement devant France 5 (2,6% de PDA), TMC (2,3% de PDA) et C8 (2,1% de PDA). La journée consacrée aux Gilets jaunes a également boosté LCI, qui a enregistré un record d'audience historique. La chaîne du groupe TF1 atteint 3,2% de part d'audience en moyenne sur la journée, battant son record effectué la semaine dernière. Enfin, franceinfo ferme la marche avec aussi une performance historique à 1,6% de part d'audience en moyenne sur la journée de samedi.
Des records déjà la semaine dernière
La semaine dernière, le mouvement des Gilets jaunes avait déjà permis aux chaînes info de signer des scores exceptionnels. BFMTV avait enregistré une part d'audience moyenne sur la journée de 9,2% du public, se plaçant devant France 3 et M6. CNews était aussi en forme avec une part d'audience moyenne de 3,2%, soit sa meilleure performance hors époque iTELE. LCI s'était aussi offert un score historique sur la journée avec 2,7% de PDA et franceinfo avait fermé la marche avec 1,0% de part d'audience sur la journée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
***********************************
Note perso:

PDA = parts d'audience c'est le rapport (une fraction pour ceux qui aiment les maths, ou pas) du nombre de spectateurs ou d'auditeurs d'une émission (radio ou télévision) par rapport au total des spectateurs et auditeurs du même medium (radio ou télé) au même moment. Pour le Francaouireich c'est la société Médiamétrie (qui avait crée la sté Audimat devenue une antonomase avant d'être rebaptisée Médiamat) qui a un quasi monopole de la mesure de cette échelle, 5000 "foyers" soit environ 11500 personnes font partie de la population volontaire pour participer à la mesure. Ces personnes sont identifiées par âge (dès l'âge de 4 ans car il s'agit aussi de mesurer la participation aux émissions enfantines - comme la télé-réalité Very Happy ), par sexes et par catégories socio-professionnelles; elles possèdent une manette spéciale qu'elles activent en fonction de ce qu'elles regardent ou écoutent.
avatar
Younes Terre
Messages : 1207
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 7 Déc - 17:21
A LA TÉLÉ, DEUX RÉGIMES POUR LES VIDÉOS DE VIOLENCES
Réservé à nos abonné.e.s

Lors des manifestations de Gilets jaunes ou des blocages de lycées, de nombreuses vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des scènes de violences policières. Vues des millions de fois sur Facebook et Twitter, ces images n'apparaissent qu'à la marge dans les grands médias -à la différence des images d'origine policière, largement diffusées et rediffusées.

Huit policiers casqués frappent un homme à terre à coups de pieds et de tonfa. Plusieurs CRS s'acharnent sur deux Gilets jaunes, eux aussi au sol, dans un Burger King. Des lycéens sont encerclés par la police, qui les asperge de gaz. Les vidéos de violences policières envers les Gilets jaunes et les lycéens (au moins quatre d'entre eux ont été blessés par des tirs de flash-ball depuis lundi 3 décembre, d'après la presse locale, première à faire état de ces informations) qui les soutiennent pullulent sur les réseaux sociaux depuis le début du mouvement. Le journaliste David Dufresne les a compilées sur son compte Twitter. Mais les vidéos, même massivement partagées, restent le plus souvent cantonnées aux réseaux sociaux. Les médias traditionnels, eux, relayent peu ces séquences. Et dans les journaux télévisés, elles sont carrément absentes.

"CHECK NEWS" (LIBÉ) EN PREMIÈRE LIGNE
Libération fait ici exception. Au service "Check News", la vérification puis la diffusion de vidéos montrant des Gilets jaunes molestés par les forces de l'ordre est régulière depuis le début du mouvement. Le journal a publié deux articles sur la vidéo des huit policiers frappant un homme à terre rue de Berri le 1er décembre, pour en confirmer l’authenticité puis pour contredire Le Monde (lire l'encadré). Il a également confirmé l'authenticité de la vidéo montrant les trois CRS frappant des Gilets jaunes dans un fast-food, également tournée le 1er décembre, avenue de Wagram. Cette vidéo a finalement connu un petit succès médiatique, avec notamment des articles dans Le Parisien et Franceinfo à la suite de celui de Libé.

Depuis le début du mouvement, c'est grâce aux demandes des internautes que les vidéos de violences policières issues des réseaux sociaux se retrouvent dans Libé et plus rarement ailleurs. Certains tentent d'ailleurs de se servir du service Check News, non pour vérifier des informations, mais pour leur donner une plus grosse audience. "Sur 10 questions, environ deux sont posées seulement pour qu'un article soit écrit sur le sujet. Elles sont en général envoyées par des militants, explique Cédric Mathiot, de Check News. Mais ce n'est pas spécifique aux Gilets jaunes, c'est tout le temps comme ça."

VU À LA TÉLÉ : LA VIOLENCE... DES MANIFESTANTS

Dans la plupart des médias traditionnels, on ne s'est pas précipité sur les vidéos, pourtant nombreuses, montrant la brutalité des forces de l'ordre durant les manifestations parisiennes ou lors des blocages de lycées qui ont commencé le 3 décembre. Au 20 heures de France 2, par exemple, on utilise volontiers les images amateur, voire celles fournies par la police, pour mettre en lumière les violences des Gilets jaunes (dégradations de monuments, violence à l'égard de la police) ou des lycéens. Jamais pour montrer la violence des forces de l'ordre envers les manifestants.


La vidéo amateur des huit policiers frappant un homme à terre rue de Berri le 1er décembre, vue près de 3 millions de fois sur Twitter ? Pas de trace dans le JT. Celle du Burger King, dans laquelle on voit les manifestants réfugiés dans le fast-food parisien, durant la même manifestation du 1er décembre, et qui sont systématiquement frappés par les CRS ? Pas davantage. Il est vrai que dans ce dernier cas, la chaîne avait sa propre caméra sur place, et a diffusé ses propres images. Accompagnées d'un commentaire très "soft". Commentant le matraquage et le coup de poing d'un policier infligé à un homme sortant du fast-food, la voix off parle de manifestants "maîtrisés, évacués manu militari", sans parler de violence.

Autre ton sur France 2 lors de la diffusion de la scène filmée par la police, le 3 décembre, montrant des CRS subissant les attaques de manifestants sous l'Arc de Triomphe. Les policiers étant cette fois dans le rôle des victimes, France 2 évoque des fonctionnaires "bombardés de projectiles", dont l'un "se fait violemment plaquer contre l'un des piliers". La chaîne gèle alors l'image pour mettre en évidence le policier bousculé.
avatar
Younes Terre
Messages : 1207
Date d'inscription : 07/04/2018

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 7 Déc - 17:23
Réputation du message : 100% (1 vote)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
EddieCochran+
Messages : 2256
Date d'inscription : 15/10/2017

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

le Ven 7 Déc - 23:50
152 -

Dire que ces deux vedettes du blabla télévisuel étaient pourtant sous les présidences précédentes considérées comme du poil à gratter par les pouvoirs en place. Les temps changent, ou alors est-ce la sagesse qui arrive avé l'âge.
Contenu sponsorisé

Re: " les journalistes, sale engeance ? "

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum